illustration : Livres

Livres

La rubrique Livres regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.La rubrique Livres regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.

Participer, à quelles conditions ? Pour une approche plurielle des engagements participatifs.

Charles, Julien. 2016. La participation en actes. Entreprise, ville, association. Paris : Éditions Desclée de Brouwer, coll. « Solidarité et société ».

Sarah Van Hollebeke | 08.08.2017

La participation en actes est un ouvrage qui s’inscrit dans le courant des recherches pragmatiques en sciences sociales, courant qui plaide pour un enrichissement du modèle classique de démocratie participative. En exposant les épreuves vécues par les participants de plusieurs dispositifs, l’auteur invite le lecteur à prendre en compte les conditions et contraintes qui clôturent la participation, ainsi que le « coût » à payer pour participer. L’originalité de l’ouvrage tient en ce qu’il associe une attention aux charges [...]

Fred, Noah, Valérie et les autres… tous habitants !

Lion, Gaspard. 2015. Incertaines demeures. Enquêtes sur l’habitat précaire. Montrouge : Bayard.

Olivier Lazzarotti | 26.07.2017

Le travail du sociologue Gaspard Lion porte sur l’habitat précaire des personnes vivant dans les bois circumparisiens, résidant dans des campings à l’année ou s’installant dans les rues. Il permet de rendre compte de ces formes « marginales » de l’« habiter ». Elles participent alors à alimenter la réflexion en cours sur l’ « habiter ». [...]

Une architecture des frontières.

Teyssot, Georges. 2016. Une topologie du quotidien. Lausanne : Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, coll. « Poche Architecture ».

Gaël Brulé | 07.07.2017

Dans Une topologie du quotidien, Georges Teyssot se pose en architecte des frontières. Ces dernières sont étudiées d’un point de vue physique, ontologique et épistémologique. Cette analyse part du constat que la frontière, telle qu’elle est pensée traditionnellement, ne permet plus de rendre compte des échanges entre intérieur et extérieur et ne rend plus compte des limites actuelles. Une nouvelle conception en est esquissée par Teyssot. [...]

Bonnes feuilles de l’Atlas politique de la France.

Des révolutions de moins en moins silencieuses.

Jacques LévyOgier MaitreJean-Nicolas Fauchille et Ana Póvoas | 05.07.2017

Lévy, Jacques, Ogier Maitre, Jean-Nicolas Fauchille et Ana Póvoas (dirs.). 2017. Atlas politique de la France. Les révolutions silencieuses de la société française. Paris : Éditions Autrement. The Silent Revolution, « la révolution silencieuse », est le titre d’un ouvrage de Ron Inglehart publié en 1977. Il y est question de l’émergence de nouveaux modèles de société [...]

En finir avec l’hospitalité… ou pas.

Djigo, Sophie. 2016. Les migrants de Calais. Enquête sur la vie en transit. Marseille : Agone, coll. « Contre-feux » et Brugère, Fabienne et Guillaume Le Blanc. La fin de l’hospitalité. Lampedusa, Lesbos, Calais… jusqu’où irons-nous ? Paris : Flammarion.

Emilie Da Lage | 14.06.2017

Comment décrire et analyser la multiplication en Europe des zones dans lesquelles les migrant-e-s qui demandent asile sont maintenu-e-s, quels sont les concepts, notions, et méthodes qui permettent de comprendre ce qui s'y joue, la façon dont ces zones s'inscrivent et marquent les territoires, constituent des étapes dans des trajectoires d'exil, font tanguer les bases de l'État de droit. Ces questions sont posées par deux livres de philosophie qui revendiquent une posture particulière : celle de la philosophie de terrain. [...]

Le musée déconstruit : le réquisitoire de Jean-Loup Amselle.

Amselle, Jean-Loup. 2016. Le musée exposé. Fécamp : Lignes.

François Warin | 17.05.2017

Avec les nouveaux musées, oeuvres des plus grands architectes, nous sommes entrés dans un nouvel âge. C’est ce nouveau lieu d’enfermement qui mobilise aujourd’hui les grands pèlerinages du tourisme international, que Jean-Loup Amselle entend déconstruire dans un livre (Le musée exposé) au propos aussi ambitieux qu’iconoclaste, livre dans lequel se croisent critique marxienne, critique foucaldienne et critique postcoloniale. En prenant une dimension géopolitique, le musée, devenu musée de société, s’expose aujourd’hui au conflit des mémoires et des identités et [...]

Paul Claval fait confiance à l’Occident.

Claval, Paul. 2016. L’aventure occidentale. Modernité et globalisation. Paris : Éditions Sciences Humaines.

Christian Bouquet | 11.05.2017

Paul Claval continue à soumettre la marche générale du monde à ses lectures et à ses réflexions. Dans cet ouvrage, il évoque la fin de l’utopie moderniste sous l’effet de la mondialisation, tout en soulignant l’ambition universaliste des deux mouvements. Mais il s’inquiète des dérèglements que connaissent la planète et ses habitants sous les effets d’une triple transition : démographique, écologique et numérique. Son point de vue peut être contesté mais mérite d’être lu. [...]

Science, histoire des sciences et vérité scientifique.

Recension croisée de Guenancia, Pierre, Maryvonne Perrot et Jean-Jacques Wunenburger (dirs.). 2016. Bachelard et Canguilhem. Dijon : Cahiers Gaston Bachelard (n°14) et de Barreau, Aurélien. 2016. De la vérité dans les sciences. Paris : Dunod.

Hervé Regnauld | 19.04.2017

Que signifie la vérité pour les sciences ? Bachelard, Canguilhem et Dagognet, philosophes français qui étaient aussi mathématiciens et docteurs en médecine, ont avancé des idées à ce sujet. La vérité est quelque chose qui ne dépend pas de l’objet étudié, mais de la volonté du scientifique qui l’étudie. C’est une création subjective. Plus récemment, un philosophe docteur en astrophysique, Barrau, a élaboré un enjeu épistémique original en abandonnant le concept de vérité, qui ne serait pas ce que [...]

« Je suis Ferrare. »

Roche, Thierry et Guy Jungblut. 2016. Antonioni-Ferrare : Une hypothèse plausible. Liège : Yellow Now, coll. « Côté cinéma ».

Olivier Lazzarotti | 19.04.2017

Entre images et anthropologie, de films en habitants et, qui mieux est, dans la forme d’une écriture dialoguée, le livre explore, à partir de l’exemple de M. Antonioni et la ville de Ferrare, l’une des questions premières de l’ « habiter » : « Que nous laisse en héritage la ville où nous sommes nés ? ». [...]

Un drôle de Sujet ?

À propos de Mbembe, Achille. 2016. Politiques de l’inimitié. Paris : La Découverte.

Gérard Martial Amougou | 30.03.2017

En s’appuyant sur son dernier ouvrage, Politiques de l’inimitié, paru récemment aux éditions La Découverte, cette contribution interroge la centralité de la notion de sujet dans l’œuvre d’Achille Mbembe. Confronté à l’état actuel des nouvelles sociologies de l’individu et aux dérives du monde moderne, le sujet mbembéen, dont les contours se profilent à l’ombre de Frantz Fanon, n’en est pas moins porteur de dilemmes. [...]