Léopold Lucas

Léopold Lucas est géographe, titulaire d’un doctorat de l’Université de Lausanne. Après sa thèse (sur les pratiques touristiques à Los Angeles), il a effectué un post-doctorat dans le département de géographie de l’University College of London, grâce à une bourse « Early PostDoc Mobility » du Fonds National Suisse pour la recherche. L’année dernière, il était maître-assistant suppléant à l’Université de Lausanne. Ses recherches s’articulent autour de deux axes principaux : d’une part, une investigation des logiques actorielles des individus, notamment afin de saisir la mobilisation, par ces derniers, de compétences pour « faire avec » la dimension spatiale de la société. D’autre part, une analyse sur l’urbanité des lieux (et tout particulièrement des métropoles), c’est-à-dire sur la façon dont les espaces sont urbainement agencés par les manières d’habiter des individus, et cela à l’aune du touristique.

Les techniques du corps, des compétences pour faire avec de l’espace. Peer review

Léopold Lucas | 16.05.2019

Cet article propose une discussion quant à la prise en compte des « techniques du corps » dans une théorie géographique de l’action. La proposition soutenue ici est de concevoir les compétences corporelles comme la maîtrise de techniques qui autorisent une capacité d’adaptation des individus dans leurs rapports à l’espace. Nous discuterons plus précisément de la pertinence de la proposition de Marcel Mauss, à l’aune de la lecture critique qui en a été établie par Tim Ingold notamment, et [...]

Les lieux touristiques des villes ne sont pas des enclaves.

Léopold Lucas | 22.08.2014

Ce court papier se pose contre la perspective de considérer les lieux touristiques des villes comme des « bulles ». En effet, tout un courant de la recherche a tendance à les présenter telles des enclaves, presque des hétérotopies ; ce point de vue sous-entend que le tourisme irait à l’encontre de la société locale en produisant notamment des ruptures et des discontinuités au sein des villes. L’argumentation montre les limites d’une telle conceptualisation, avance implicitement l’hypothèse inverse que [...]