Léopold Lucas

Léopold Lucas est géographe, titulaire d’un doctorat de l’Université de Lausanne. Sa thèse, réalisée sous la direction du Mathis Stock, a examiné le lien entre l’habiter touristique et l’agencement urbain d’un espace à partir du cas de Los Angeles. Ses recherches s’articulent plus largement autour de deux principaux axes : d’une part, une investigation des logiques actorielles des individus en tâchant notamment de saisir la mobilisation, par ces derniers, de compétences pour « faire avec » la dimension spatiale des sociétés. L’autre perspective consiste à développer une analyse de l’urbanité des lieux, et tout particulièrement des métropoles, c’est-à-dire à comprendre la façon dont les espaces sont urbainement agencés par les manières d’habiter des individus, et cela à l’aune du touristique.

Les lieux touristiques des villes ne sont pas des enclaves.

Léopold Lucas | 22.08.2014

Ce court papier se pose contre la perspective de considérer les lieux touristiques des villes comme des « bulles ». En effet, tout un courant de la recherche a tendance à les présenter telles des enclaves, presque des hétérotopies ; ce point de vue sous-entend que le tourisme irait à l’encontre de la société locale en produisant notamment des ruptures et des discontinuités au sein des villes. L’argumentation montre les limites d’une telle conceptualisation, avance implicitement l’hypothèse inverse que [...]