Olivier Lazzarotti

Olivier Lazzarotti est professeur de géographie à l’Université de Picardie-Jules-Verne, où il est directeur de l’équipe d’accueil « Habiter le Monde ».

Pages :1234

Aller nulle part, est-ce aller quelque part ?

Destination grande roue.

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 02.10.2020

Dans le contexte de la crise sanitaire de 2020 et de l’effondrement du trafic aérien de passagers qui s’en est suivi, plusieurs compagnies ont proposé avec succès des voyages vers nulle part. Se déplacer sans destination précise n’est pourtant pas une pratique nouvelle et ces mobilités méritent d’être interrogées au regard de leurs enjeux spatiaux. [...]

Sextinction ?

Sexualité, fin et suite.

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 01.05.2020

Assiste-t-on à une « sextinction » ? Le constat récent que la sexualité voit sa pratique diminuer dans les jeunes générations mérite un examen minutieux. C’est paradoxalement parce qu’elle s’est libérée des contraintes et des tabous qui l’avaient marquée, que la sexualité peut enfin être enfin relativisée par rapport à d’autres activités. Comme langage et éthique et comme culture, la sexualité se réinvente au sein des paysages en mouvement de la vie sociale. [...]

Coron’habiter.

Le vrai bonheur, c’est maintenant ?

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 01.04.2020

Habiter heureusement le Monde : l’idée a souvent été associée aux mobilités. En les restreignant, l’actuelle pandémie du coronavirus croisée avec d’anciens textes, invite à reposer la question… [...]

Mon psy à la maison ?

Mots tus et lieux dits.

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 01.03.2020

Une affiche dans le métro. Elle fait la publicité pour des psychologues venant au domicile des patients. Mais elle interroge aussi la nature de la relation entre les lieux et les habitants à travers les mots qui en résultent. Ce faisant, elle implique l’une des questions essentielles de l’habiter. Habite-t-on d’abord une langue ou des lieux ? [...]

Extension du domaine des sociétés.

Is space the new space?

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 02.02.2020

L’espace circumterrestre et interplanétaire est l’objet de pratiques de conquête multiformes, qui interrogent le Monde dans ses dimensions. Quel sens donner aujourd’hui à l’habiter hors de la Terre ? C’est le propos de cet article, qui a pour point de départ les spectaculaires mises en scène récentes des innovations proposées par la société d’Elon Musk. [...]

Odyssées minuscules.

Le temps de l’aventure commence enfin.

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 01.01.2020

La vie quotidienne des humains ordinaires est remplie d’aventures ou de mésaventures, mais de moins en moins de tragédies car la densité croissante des interactions avec leurs semblables les protège des catastrophes et les propulse même souvent vers des fins heureuses. N’est-ce pas là une caractéristique émergente du monde contemporain ? [...]

Une famille, entre habitants et cohabitants.

À propos d’une proposition : rythmologie de la mobilité.

Olivier Lazzarotti | 05.12.2019

L’ouvrage de Guillaume Drevon aborde la question des mobilités quotidiennes. Cette question lui permet d’expérimenter quelques approches méthodologiques, en particulier fondées sur l’étude des rythmes, la « rythmologie ». [...]

Quand réussir c’est faillir, faillir c’est aussi réussir.

Mariage à la Cook.

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 01.11.2019

Vue à travers l’expérience d’un couple en voyage de noces, la faillite de l’entreprise Thomas Cook se révèle, structurellement, comme la trop belle réussite d’un travail de formation des habitants au tourisme. Tom et Amelia se retrouvent ainsi pris au piège. Mais c’est sans compter avec leurs capacités à retourner une situation défavorable pour lui donner une issue heureuse… [...]

Assaisonnements.

Recycler le cycle.

Xavier BernierOlivier Lazzarotti et Jacques Lévy | 01.10.2019

Les saisons sont habituellement présentées comme des cycles météorologiques résultant de phénomènes climatiques. Elles sont plutôt des découpages conventionnels du temps, qui participent de la ritualisation de la composante répétitive de la vie sociale. Aussi la convocation simpliste de leur présence ou de leur absence supposée, de leurs qualités ou de leurs défauts « naturels » peut susciter la méfiance. Depuis longtemps, cependant, les sociétés ont cherché à contourner les contraintes cycliques du climat et c’est des contradictions entre [...]

Pages :1234