Jacques Lévy

Professeur de géographie et d’urbanisme à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et à l’Université de Reims, membre du rhizome Chôros. Il travaille sur la ville et l’urbanité, l’espace du politique et la justice spatiale, l’Europe, la mondialisation, les théories de l’espace habité, la cartographie et les langages non verbaux, l’épistémologie de la géographie et de la science du social. Il a reçu le prix Vautrin-Lud en 2018. Il est membre du comité de rédaction d’EspacesTemps.net.

Pages :123456...9

Eidolon.

3e édition du Symposium international Eidolon. Cartographier l’intelligence urbaine, Université Laval (Québec), 3-4 juillet 2014.

Jacques Lévy | 17.05.2014

Les textes de cette Traverse sont des position papers écrits dans la perspective de contribuer à préparer le colloque organisé en juillet 2014 à l’Université Laval, à Québec, par le réseau de recherche en cartographie Eidolon. Le thème du colloque est Cartographier l’intelligence urbaine. Le principe de ces pré-communications est d’inciter au débat de manière [...]

Les puissances de l’absence.

Projets personnels et/ou projet de société.

Jacques Lévy | 21.04.2014

S’agissant des représentations explicites du futur, l’enquête réalisée auprès des habitants du Grand Genève fait apparaître trois grands groupes. Le plus substantiel correspond à des individus qui parlent peu de la société prise comme un tout, mais beaucoup de leurs propres projets, tout en reliant leur parcours à un contexte dont ils sont loin de se désintéresser. Un deuxième groupe comprend des personnes présentant une image très noire du futur, en rapport avec un modèle cyclique de l’histoire et [...]

Virtualités.

Régimes d’historicité et individus contemporains.

Jacques Lévy | 17.12.2013

Dans les entretiens recueillis à Genève, les discours généraux et abstraits sur le futur sont rares. Cela ne signifie pas que le futur soit absent des paroles et des imaginaires. C’est peut-être seulement que nos instruments pour le détecter sont inadaptés. Le slogan « No future ! » ne fait que signaler l’effondrement des mythes historicistes, mais pendant ce temps, les projets ont pris leur place. Cela s’explique pour l’essentiel par l’augmentation des marges de manœuvre biographiques que les [...]

Les sciences sociales contre, avec et pour la technique.

Republication. L'ENS Cachan. Le siècle d'une grande école pour les sciences, les techniques, la société.

Jacques Lévy | 14.11.2013

J’ai été élève à l’École normale supérieure de Cachan, qui s’appelait alors « École normale supérieure de l’enseignement technique » (ENSET)1. Je suis maintenant professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (ÉPFL). Je suis donc passé d’une école « technique » à une école « polytechnique ». Ces deux bornes ont-elles un sens ? Fournissent-elles un fil conducteur à l’ensemble du parcours ? [...]

La petite fabrique des futurs.

Jacques Lévy | 16.07.2013

Cette traverse analyse et interprète les résultats d’une enquête qualitative par entretiens lancée en 2006 auprès d’un échantillon significatif de la population de l’agglomération transfrontalière de Genève (Gems : Geneva Micromega Survey). Ce travail s’est inscrit dans le projet Dia-Logos (2004-2010), une recherche exploratoire proposée par Jacques Lévy lors de son arrivée à l’École polytechnique fédérale [...]

L’espace-Obama.

Une victoire des réseaux sur les territoires.

Jacques Lévy et Luc Guillemot | 19.11.2012

La représentation cartographique habituelle de l’élection présidentielle américaine peut s’avérer trompeuse. Découpant l’espace à l’échelle des États, elle donne l’image d’un partage territorial entre vingt-six États (plus le District of Columbia) pour Barack Obama et vingt-quatre pour Mitt Romney. Si l’on descend au niveau du comté (il y en a plus de 3000 aux États-Unis, [...]

A Cartographic Turn ? Peer review

Bridging the Gap between Sciences and Technologies of the Inhabited Space.

Jacques Lévy | 27.02.2012

La cartographie moderne, fondée sur la conception euclidienne de l'espace et la mathématisation de son langage a servi de fondement à la géographie universitaire et lui a permis d'accéder au statut de discipline scientifique. Cependant, les développements des dernières décennies et le "tournant géographique" qui s'est manifesté dans les sciences sociales ont changé la discipline, créant un nouveau décalage avec la cartographie, qui apparaît aujourd'hui conservatrice et vieillie, malgré ses perfectionnements technologiques. La réconciliation entre géographie et cartographie [...]

Sur l’être-au-Monde de l’urbanité en Asie du Sud.

Jacques Lévy | 20.02.2012

La réaction de Stéphanie Tawa Lama-Rewal (contracté en STL-R dans la suite du texte) m’a intéressé mais m’a laissé perplexe sur les motivations et les ressorts de sa posture. Le quiproquo comme rhétorique. Essayons d’abord de lever quelques malentendus troublants. Une bonne partie de l’argumentaire de STL-R consiste à indiquer qu’il y a eu des [...]

Le feuilleton de la grande histoire.

Umberto Eco, Le cimetière de Prague, 2011.

Jacques Lévy | 24.10.2011

Le dernier roman d’Umberto Eco se présente comme un mélange de journal intime et de roman-feuilleton du 19e siècle. L’ouvrage est long, d’écriture foisonnante, illustré de gravures, et semble changer constamment de sujet au hasard d’une inspiration fantasque. Eco a-t-il ainsi cherché à tromper la vigilance des lecteurs et à leur faire croire qu’il ne [...]

The Unconsidered Passer-by.

In Search of Public Space in South Asia.

Jacques Lévy | 29.08.2011

The two cities of Chandigarh and Dhaka make sense to everyone interested in architecture. Chandigarh is one of the rare places where Le Corbusier could put his ideas into practice on a grand scale during the 1950s and 1960s; he left some remarkable buildings (especially the Palace of Assembly, the High Court, and the Secretariat [...]

Pages :123456...9