territoire.

L'ensemble des articles ayant pour mot clé :  territoire.

Pages :12

Paris (Monde) : géographies du 13 novembre 2015.

Jacques Lévy | 17.12.2015

Les attentats parisiens du 13 novembre appellent, pour être décryptés, une lecture géographique multiscalaire et multimétrique. De l’« hypercentre intime » de Paris à la « guerre civile mondiale à basse intensité », en passant par la France, le Proche-Orient et l’Europe, l’événement incorpore toute la complexité du moment contemporain. La place centrale des espaces et des spatialités y est manifeste. [...]

Contre la ritournelle du territoire devenue monolangue.

Denis Retaillé | 14.09.2015

La ritournelle rassure ; la monolangue effraie. Le territoire est une référence incantatoire qu’invoquent les manipulateurs de symboles cherchant à mobiliser troupes et arguments par la naturalité. Mais qu’est-ce que le territoire sinon un acte de pouvoir ? Ce texte, plus bref qu’un manifeste, demande à regarder de plus près la fabrique d’une icône dangereuse dont le sens a été perdu par la multiplication de ses significations. [...]

L’outil-frise, dispositif d’étude interdisciplinaire du changement territorial.

Agnès BergeretJean-Jacques DelannoyEmmanuelle George-MarcelpoilDelphine Piazza-MorelSusanne Berthier-FoglarAnouk BonnemainsPhilippe BourdeauMélanie DuvalHugues FrançoisSabine GirardDenis LaforguePénélope LamarqueSophie Madelrieux et Sandrine Tolazzi | 17.07.2015

Cet article propose de tirer les enseignements de l’élaboration et l’expérimentation, par un groupe de travail pluridisciplinaire du LabEx ITEM, d’un dispositif méthodologique transdisciplinaire et d’un outil-frise, autour d’une approche processuelle des changements dans les territoires de montagne. Les éléments formels nécessaires à sa construction ont permis d’établir un langage commun et de faciliter le dialogue interdisciplinaire. Par la multiplicité de ses ingrédients, leurs temporalités et leurs interactions, le positionnement d’événements, de séquences et de liens dynamiques, cet outil-frise [...]

La ville au Moyen Âge et à l’époque moderne.

Du lieu réticulaire au lieu territorial.

Hélène Noizet | 07.10.2014

Les constats faits par certains géographes sur la fin de la ville et le nouveau règne de l’urbain, fondamentalement non territorial, font écho à ceux des médiévistes (archéologues et historiens) qui travaillent sur l’urbain réticulaire du début du Moyen Âge. Ces préoccupations, souvent partagées sans le savoir, permettent d’historiciser et de géographiciser le concept de ville. Fonctionnant au début du Moyen Âge à la manière d’un lieu réticulaire, la ville s’est ensuite cristallisée sous la forme d’un lieu territorial [...]

35°Nord 34°Est.

Conférence/performance, 9’49, 2011

Éric Valette | 19.11.2013

Conférence performance illustrée, à partir d’une chronologie historique de l’île de Chypre. 35°Nord 34°Est est la situation géographique de la petite section de plage enfermée dans la zone tampon qui divise l’île en deux, juste en dessous de la ville close de Famagouste. Cette ville a été le point départ d’un projet collectif, Suspended spaces, dans le sillon duquel 35°Nord 34°Est a été réalisée, en réaction à l’importance portée par les lectures et les représentations de l’histoire dans une [...]

Habiter le fleuve : la « flurbanité » des bateliers du bassin de la Seine. Peer review

Charlotte Paul et Nicolas Raimbault | 13.05.2013

Les artisans bateliers du bassin de la Seine parcourent des espaces urbains ou périurbains au gré de leur itinérance professionnelle. Sont-ils aussi des périurbains ? Leur itinérance professionnelle, et donc résidentielle, dessine un espace réticulaire parallèle à celui des « gens d’à terre ». Ils pratiquent un espace marginal que l’on pourrait appeler infra-urbain ou infra-périurbain et les échanges avec les espaces proches sont alors limités. Mais leur sociabilité se fixe dans des centres urbains particuliers aux bateliers, de [...]

Le pré-texte photographique.

Martin Parr et la Goutte d’Or.

Hécate Vergopoulos | 30.04.2012

Du 6 avril au 2 juillet 2011, s’est tenue à l’Institut des Cultures d’Islam (Ici) une exposition de Martin Parr intitulée The Goutte d’Or. Celle-ci visait à transformer le regard porté sur un quartier parisien souvent stigmatisé dans les grands « débats » de société liés à l’immigration, la laïcité, la délinquance ou encore la prostitution. Cet article propose d’analyser les discours de l’Ici afin de montrer comment le travail de l’artiste est exploité [...]

Des montagnes et des mots.

Mathieu Petite, Identités en chantiers dans les Alpes. Des projets qui mobilisent objets, territoires et réseaux, 2011.

Emilie-Anne Pépy | 23.01.2012

Fruit d’une thèse soutenue en 2008 à l’Université de Genève, le travail de Mathieu Petite s’est élaboré au moment où s’énonçaient des questionnements fondateurs concernant le domaine de la géographie culturelle. Le « tournant culturel » post-positiviste et post-structuraliste qui affecte peu ou prou toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, a incité à [...]

Lieux, espaces, territoires et identités des grecs-orthodoxes du Proche-Orient. Peer review

Michael F. Davie | 27.06.2011

L’article questionnera la prétendue place de la religion dans la constitution des lieux, des espaces et des territoires de la communauté arabe chrétienne numériquement majoritaire du Proche-Orient, les grecs-orthodoxes. En proposant des exemples, l’article montrera la variété des échelles et des enjeux qui permettent à un large panel d’acteurs individuels ou institutionnels, présents dans tous les contextes géographiques, politiques et sociaux du Proche-Orient, d’inventer une identité orthodoxe polymorphe, opportuniste et aux contours flous. S’enchevêtrant avec d’autres, [...]

Immensité et despotisme, le pouvoir en Russie. Peer review

Pascal Marchand | 23.05.2011

Depuis le 16° siècle, la Russie est un pays immense. Historiquement, le pouvoir s'y est toujours exercé de façon despotique : à l'autocratie tsariste a succédé la dictature du prolétariat soviétique. Depuis 1992, le projet officiel est d'essence démocratique mais des obstacles structurels entravent sa mise en pratique. Les régimes tsariste (sauf entre 1861 et 1917) et soviétique ont en effet veillé à interdire toute structuration spatiale susceptible de constituer des pôles de résistance à leur [...]

Pages :12