Hélène Noizet

Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne depuis 2005, Hélène Noizet travaille sur le fait urbain médiéval. Intégrant les propositions conceptuelles des géographes (notamment de la géographie des métriques), elle s’intéresse tout particulièrement à la production sociale de la morphologie urbaine : comment les pratiques et les représentations sociales se traduisent-elles par des dispositifs formels (réseau viaire, parcellaire, bâti), transmis dans les plans parcellaires ? Après avoir travaillé sur la ville de Tours, elle étudie désormais le cas de Paris, pour laquelle elle coordonne le projet ALPAGE (Analyse diachronique de l’espace urbain parisien : approche géomatique) : http://alpage.huma-num.fr/.

La ville au Moyen Âge et à l’époque moderne.

Du lieu réticulaire au lieu territorial.

Hélène Noizet | 07.10.2014

Les constats faits par certains géographes sur la fin de la ville et le nouveau règne de l’urbain, fondamentalement non territorial, font écho à ceux des médiévistes (archéologues et historiens) qui travaillent sur l’urbain réticulaire du début du Moyen Âge. Ces préoccupations, souvent partagées sans le savoir, permettent d’historiciser et de géographiciser le concept de ville. Fonctionnant au début du Moyen Âge à la manière d’un lieu réticulaire, la ville s’est ensuite cristallisée sous la forme d’un lieu territorial [...]

DULAC.

Jacques Lévy et Hélène Noizet | 07.10.2014

Ce recueil d’articles est d’abord le résultat d’une rencontre. Des historiens et des archéologues ont interpelé des géographes en leur disant leur intérêt pour la théorie de l’espace et en leur proposant un dialogue avec leurs propres problématiques, visant à la fois à mieux comprendre des sociétés du passé et à construire une intelligence renouvelée [...]