Vincent Kaufmann

Vincent Kaufmann is the director of the Laboratory of Urban Sociology (LaSUR) of the École Polyechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) and Scientific Director of the Mobile Lives Forum, a SNCF research institute on eco-mobility. He has been a guest researcher at the University of Lancaster (2000), the École des Ponts (2001-2002), Nimegen University (2010), and the Catholic University of Louvain (2006-2017). His present work focuses on mobility and its relation to the transformation of modern societies and their territories. His publications include « Les paradoxes de la mobilité » by the Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (2008) and « Re-thinking the City » by Routledge (2011) as well as « Motilité et mobilité : mode d’emploi » by Alphil (2015), with Emmanuel Ravalet and Élodie Dupuit.

Les vrais enjeux de la voiture autonome.

Vincent Kaufmann | 18.10.2017

Il n’est plus possible d’ouvrir un journal sans que l’on n’y parle de l’avènement très prochain de la voiture autonome ! Le monde occidental semble pris par une forme de frénésie, qui s’apparente à de l’enthousiasme technologique. Google exhibe son modèle, qui roule d’ores et déjà en Californie. Les constructeurs automobiles fournissent des modèles qu’ils disent être en mesure de commercialiser dans cinq ans, pour les plus en avance [...]

Mobilités changeantes, mobilités intriquées.

Christophe Mincke et Vincent Kaufmann | 29.03.2017

Are we really sure we know what mobility is ? And what about immobility ? These simple questions were the springboard for our reflection, in three steps. The first step led us to study how the definition of mobile and immobile varied over time, and how this occurred in cadence with changes in the representations of space and time. The second step was devoted to examining the nature of the spaces in which mobility can be deployed. We defend [...]

L’habitat en questions.

Luca PattaroniVincent Kaufmann et Adriana Rabinovich | 29.10.2009

L’idée de cet ouvrage est d’explorer, en croisant différents regards et disciplines, les relations entre l’habitat et l’évolution de la société en Suisse. L’étude de l’habitat permet en effet de considérer un ensemble de questions centrales pour comprendre les transformations de notre société. Ces questions peuvent être organisées autour d’un parcours allant des aspects les [...]

Esquisse d’une théorie « alter-moderne » de la ville africaine.

Jérôme ChenalYves Pedrazzini et Vincent Kaufmann | 08.10.2009

Jérôme Chenal, « Un trottoir de Dakar » (© 2006). Disons le haut et fort, la ville africaine, de fait postcoloniale, est désormais alter-moderne et résolument urbaine ; bref, elle est une production contemporaine. Entre surfaces bitumées et poussière rouge, elle se densifie, comble ses vides, évacue son trop-plein de vie vers des périphéries terribles [...]

Inégalités sociales d’accès : quels impacts des politiques locales de transport ? Peer review

Vincent KaufmannGéraldine PfliegerChristophe Jemelin et Julie Barbey | 08.05.2007

Introduction. La Suisse est souvent présentée comme un exemple de bonnes pratiques en matière de qualité de l’offre de transport collectif : maintien des réseaux de tramways dans plusieurs villes, introduction de l’horaire cadencé dès 1982, projet Rail 2000 visant à développer des nœuds de correspondance rapide dans tout le pays et politique forte d’intermodalité [...]

Mobilités.

Luca Pattaroni et Vincent Kaufmann | 25.04.2007

Nous bougeons de plus en plus. En termes de flux, cela se traduit par une croissance sans précédent des kilomètres parcourus. Ainsi, par exemple, le trafic de voyageurs (tous moyens de transports confondus) est passé en Europe de l’ouest de 2 à 5 milliards de voyageurs/kilomètres par an entre 1970 et 2005. Cet accroissement n’est [...]

Genève grandeur cultures.

François Ruegg (dir.), La fabrique des cultures – Genève 1968–2000, revue Equinoxe, automne 2004.

Vincent Kaufmann | 19.04.2005

Equinoxe, revue genevoise de sciences humaines, consacre son dernier numéro à l’émergence et au développement des contre-cultures à Genève depuis la fin des années 1960. Celui-ci se présente comme « une réflexion critique sur trois décennies de pratiques culturelles et sur la manière dont celles-ci sont parvenues non sans heurts à se faire une place [...]