f

Écartelages.

[Journée d’étude] 27 octobre 2011, École des beaux-arts, Toulouse.

Image1Pierre Faucheux (1924-1999) aura été l’une des figures majeures de l’édition française après la seconde guerre mondiale. Renouvelant largement ce champ particulier du graphisme, Faucheux traversa la seconde moitié du XXe siècle en y laissant des empreintes multiples qui sont autant d’expérimentations revisitant les avant-gardes. Elles définissent un territoire large où se manifeste l’envie utopique de créer un « système des systèmes », ou « topologie dynamique généralisée ».

L’usage de notions comme la topologie et le territoire soulignent à quel point l’espace, dans ses acceptions multiples, est indissociable du travail de Faucheux. Il rencontre Le Corbusier en 1947 et ne cessera durant toute sa vie de circuler entre sa pratique de graphiste et ses travaux de mise en espace (scénographies d’expositions et collaborations avec des architectes). Se définissant comme un architecte du livre et comme un écrivain de l’espace, Faucheux pratiqua en quelque sorte cette figure chère à Charles Fourier et qui donna son titre, en 1965, à la 11e Exposition Internationale du Surréalisme : L’Écart Absolu. Pour cette exposition dont il fut le scénographe, Pierre Faucheux réalisa un de ses premiers « écartelages ». L’image ainsi produite, visible sur le catalogue de l’exposition, s’y désarticule de manière infinie, définissant une géographie théâtralisée dans ses nouveaux replis. Poursuivant ses expérimentations d’assemblages, Faucheux dessine ici un espace des possibles qui est une formalisation toute personnelle de l’idée fouriériste d’écart absolu, à savoir un mode de pensée fondé sur une pratique de la contradiction, du contraste et du contre-pied.

Précisément, l’écart absolu sera la figure de style et la méthodologie que suivra cette journée d’étude pour parler du livre, de l’édition et du graphisme, en les considérant comme des territoires faisant l’objet de recherches qui elles-mêmes jouent souvent du déplacement, du glissement, du grand écart.

Illustration : Écartelage de Pierre Faucheux pour la couverture du catalogue de la 11ème exposition internationale du surréalisme, L’Écart absolu, galerie de L’œil, Paris, 1965.

Résumé

Pierre Faucheux (1924-1999) aura été l’une des figures majeures de l’édition française après la seconde guerre mondiale. Renouvelant largement ce champ particulier du graphisme, Faucheux traversa la seconde moitié du XXe siècle en y laissant des empreintes multiples qui sont autant d’expérimentations revisitant les avant-gardes. Elles définissent un territoire large où se manifeste l’envie utopique […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« Écartelages. », EspacesTemps.net [En ligne], Brèves, 2011 | Mis en ligne le 24 octobre 2011, consulté le 24.10.2011. URL : https://www.espacestemps.net/articles/cartelages/ ;