Irène Sartoretti

Irene Sartoretti est architecte et docteure en sociologie. Chercheuse de la chaire Intelligence Spatiale de l’UPHF et du rhizome Chôros, elle est aussi consultante et vulgarisatrice scientifique. Ses travaux se situent à la croisée entre plusieurs disciplines. Ils interrogent notamment la possibilité de nouvelles formes de collaboration entre arts et sciences sociales. Elle s’intéresse également à la relation entre capital spatial et construction de soi.

L’espace domestique comme fait social total. Penser avec la photographie. Peer review

Irène Sartoretti et Roberto Manuelli | 26.09.2020

Comment produire un travail photographique dont la valeur soit à la fois esthétique et scientifique ? Telle est la question de départ de notre recherche sur les intérieurs domestiques. En utilisant la photographie comme méthode à la fois d’analyse, de démonstration et de communication, nous avons relié, par voie métonymique, les meubles et les objets d’usage quotidiens aux grands phénomènes socioculturels en cours, tels que la fragmentation des biographies affectives et de travail, la mobilité accrue, l’élargissement considérable de [...]

Le parfum n’a pas d’odeur.

Pour une sémiologie du langage olfactif.

Irène Sartoretti | 02.06.2020

Les parfums ne sont pas seulement des perceptions mais avant tout des images. La difficulté à décrire les sensations olfactives et la nécessité d’une coprésence fait que les odeurs soient exprimées par des métaphores synesthésiques, qui se jouent surtout entre visuel et olfactif. Pour que l’association entre l’odorat et les autres sens puisse se faire sans ambiguïté, l’univers des parfums est surchargé en conventions. Si l’on considérait l’odorat en tant que système de communication, que serait sa sémiologie ? [...]

Arts, sciences : le temps de l’hybridation. Peer review

Jacques Lévy et Irène Sartoretti | 02.08.2018

Les relations entre arts et sciences ont été marquées par un long malentendu, qui provient notamment du fait que l’on sous-estime la place de l’imagination dans les sciences et celle de la réflexivité dans les arts. Si l’on assume l’idée que sciences et arts contribuent, chaque domaine à sa manière, à la dimension cognitive des productions culturelles, alors on peut plus aisément faire apparaître de nombreuses ressemblances et quelques différences entre les deux univers. Ce constat conduit à proposer [...]