Être grec ; philosopher en France.

[Colloque] 3-5 novembre 2010, Université de Södertörn et Institut français de Stockholm

Image1L’après-guerre français a connu l’immigration de plusieurs philosophes grecs grâce au soutien de l’Institut français d’Athènes. Un colloque international, organisé les 3, 4 et 5 novembre à l’Institut français de Stockholm et à l’Université de Södertörn, se propose de comprendre leur apport aux débats intellectuels français. L’enjeu est d’organiser une rencontre entre spécialistes, universitaires et chercheurs suédois, grecs et français autour d’auteurs tels que Cornélius Castoriadis, Kostas Axelos ou Kostas Papaioannou, qui ont contribué à renouveler, de manière originale et critique, le paysage philosophique français.

Une conférence inaugurale sera donnée en français par l’écrivain grec Yannis Kiourtsakis le 3 novembre au soir à 19h à l’Institut français sur le thème « Patrie, exil et nostos ». Les 4 et 5 novembre, le colloque aura lieu à l’université de Södertörn de 10h à 15h avec des interventions en français (traduites en anglais) et en anglais. La soirée du 4 novembre aura lieu à l’Institut français entre 16h et 19h avec des textes du philosophe grec Kostas Axelos lus en français.

L’entrée est gratuite pour tout le colloque ; l’inscription est obligatoire. Il est possible de s’inscrire seulement pour les soirées proposées à l’Institut français de Stockholm. Le programme complet est disponible sur Internet. Le colloque international a été organisé grâce au soutien du fonds d’Alembert du Ministère des Affaires étrangères et européennes, de l’Institut français de Stockholm, de l’École française d’Athènes, de l’Université de Södertörn et de l’Ambassade de Grèce en Suède.

Illustration : Groume, « Athènes et Sapporo – 246/365 », 13.6.2010, Flickr (licence Creative Commons).

Résumé

L’après-guerre français a connu l’immigration de plusieurs philosophes grecs grâce au soutien de l’Institut français d’Athènes. Un colloque international, organisé les 3, 4 et 5 novembre à l’Institut français de Stockholm et à l’Université de Södertörn, se propose de comprendre leur apport aux débats intellectuels français. L’enjeu est d’organiser une rencontre entre spécialistes, universitaires et […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« Être grec ; philosopher en France. », EspacesTemps.net, Brèves, 2010/10/28. URL : https://www.espacestemps.net/articles/tre-grec-philosopher-en-france/