Sciences sociales de l’urbain.

[Cycles de séminaires] 2011-2012, ENS, Lyon.

Image1Sciences sociales de l’urbain (SSU) est un projet de recherche ayant pour ambition de questionner l’urbain d’une façon pluridisciplinaire et transversale. L’objectif est de lutter contre l’éclatement des projets et des réflexions autour de l’analyse urbaine et de favoriser le dialogue et la synthèse des démarches. L’ambition scientifique est donc double. Il s’agit d’une part d’offrir un espace de discussion pluridisciplinaire permettant de créer des ponts entre les disciplines, sans pour autant réduire les spécificités et l’originalité de chacune. D’autre part, SSU doit permettre de confronter les apports concrets de chaque discipline à la compréhension des phénomènes urbains, afin de questionner les conditions d’une analyse de la ville qui soit plus cumulative et plus globalisante. Plusieurs axes d’étude ont été définis.

Axe 1 : Dynamiques de recomposition urbaine : formes et société

L’ambition de cet axe est de rendre compte de ces dynamiques nouvelles tout en cherchant à comprendre leurs origines et leurs effets sur le fonctionnement des sociétés urbaines. Si l’analyse des formes urbaines ou des trajectoires des villes apparaît comme un objet réservé à la géographie, son étude globale nécessite la mobilisation de savoirs pluridisciplinaires. En effet, la transformation des formes urbaines donne lieu à des débats dépassant de loin le seul champ de la géographie humaine ou sociale. Ainsi, il conviendra de s’interroger sur le poids respectif des processus économiques, sociaux, politiques et historiques ainsi que des contextes locaux et globaux. Il conviendra également de prendre en compte les effets de ces phénomènes sur les sociétés urbaines et de caractériser les recompositions socio-spatiales (gentrification, paupérisation, relégation, etc.) en cours, ainsi que les conflits qu’elles sont susceptibles de faire naître entre les différents groupes sociaux qui composent les villes et les métropoles.

Axe 2 : Gouverner la ville: acteurs, pouvoirs et régulations

L’objectif central de ce deuxième axe sera d’analyser les dynamiques contemporaines de gouvernement des villes. La ville est alors comprise comme une « catégorie d’action » en ce sens où une attention particulière sera accordée aux acteurs (politiques, économiques, représentants de la société civile, etc.) participant au gouvernement des villes, à leurs logiques et à leur influence sur les politiques urbaines. Il ne faut pas oublier que les changements dans la composition du pouvoir urbain sont influencés par des facteurs de nature plus macro : globalisation, accumulation du capital, dégradation environnementale, ségrégation socio – spatiale ont un impact sur la nature et les structures du gouvernement urbain. Il s’agit alors d’intégrer dans le cadre d’analyse des objets, des hypothèses développées par d’autres champs disciplinaires.

Axe 3 : Produire la ville : savoirs, normes et instruments

Ce troisième axe de recherche interroge les techniques, savoirs, et instruments qui permettent la production de la ville. Il s’agira d’interroger l’apparition de nouveaux savoirs, de nouvelles normes et de nouveaux instruments dans l’action publique urbaine et de comprendre la place qu’ils occupent dans la production de la ville contemporaine. De nouvelles injonctions imposent par ailleurs aux acteurs de mettre en œuvre de nouveaux contenus. L’environnement a par exemple un impact non négligeable sur les politiques urbaines et le renouvellement de l’action publique. Ces contenus introduisent des normes juridiques, imposées au niveau national, mais aussi adaptées au niveau local.

Le cycle de séminaires « Sciences Sociales de l’Urbain » a pour objectif de faire dialoguer des chercheurs et des perspectives de recherche sur le fait urbain de façon transdisciplinaire. Les séances ont lieu les jeudis de 17h à 19h à l’ENS de Lyon, site Descartes. Le programme est disponible sur le site du SSU.

Illustration :Enric Martinez, « Urban Series 6–5», 08.05.2010, Flickr, (licence Creative Commons).

Résumé

Sciences sociales de l’urbain (SSU) est un projet de recherche ayant pour ambition de questionner l’urbain d’une façon pluridisciplinaire et transversale. L’objectif est de lutter contre l’éclatement des projets et des réflexions autour de l’analyse urbaine et de favoriser le dialogue et la synthèse des démarches. L’ambition scientifique est donc double. Il s’agit d’une part […]

Pour faire référence à cet article

"Sciences sociales de l’urbain.", EspacesTemps.net, Brèves, 21.11.2011
https://www.espacestemps.net/articles/sciences-sociales-de-urbain/