La valeur ajoutée de l’intelligence collective

[Annonce :] Conférence de Pierre Lévy à Lyon, 22 mai.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Image1Avec l’idée, l’information et la monnaie, nous tenons non seulement les trois dimensions de la cognition collective, mais aussi bien celles du temps, qui est la vie de l’esprit. L’idée se tient dans l’éternité. L’information éphémère glisse, insaisissable, sur la pointe de l’instant. L’argent quant à lui, figure la transformation, le passage, la bifurcation, la mort, la perte, la naissance, la fécondité du virtuel…. L’intelligence collective est au cœur des organisations.

Promouvoir une intelligence collective et distribuée est un défi auquel est confronté aujourd’hui tout groupe humain. La complexification croissante des problèmes d’innovation et de gestion nécessite des moyens nouveaux pour en entreprendre la compréhension et l’amélioration : plus personne ne peut prétendre tout savoir mais personne ne peut affirmer ne pas savoir quelque chose. L’efficacité des démarches d’« intelligence collective » n’est plus à prouver mais à appliquer. Alors que cette idée se vérifie aisément pour les entreprises, peu se sont engagées dans la mise en œuvre de telles démarches.

C’est pourquoi le projet de l’intelligence collective veut promouvoir la reconnaissance des compétences et des savoirs déjà acquis. C’est une dynamique de l’expression, de l’écoute et de la requalification, un accès de tous les salariés au savoir de chacun. Les tentatives d’échange des savoirs illustrent magnifiquement l’éthique et la pratique de l’apprentissage coopératif. Accès au savoir, oui, mais conçu comme accès de tous les salariés au savoir de tous : de l’échange des savoirs comme nouvelle forme du lien social qui doit permettre d’éviter les drames de la déqualification des salariés qui se transforme en disqualification.

Pour traiter de ce thème et à l’occasion de sa venue en Europe l’association Doc Forum et l’ens Lsh reçoivent Pierre Lévy, qui a consacré sa carrière de chercheur à penser la « révolution numérique » contemporaine sur les plans philosophique, esthétique, cognitif, économique, politique et culturel. Il est, depuis 2002, titulaire d’une Chaire de Recherche du Canada en Intelligence Collective à l’Université d’Ottawa.

Contact : Doc Forum, tel. 04 78 29 50 80.

Résumé

Avec l’idée, l’information et la monnaie, nous tenons non seulement les trois dimensions de la cognition collective, mais aussi bien celles du temps, qui est la vie de l’esprit. L’idée se tient dans l’éternité. L’information éphémère glisse, insaisissable, sur la pointe de l’instant. L’argent quant à lui, figure la transformation, le passage, la bifurcation, la […]

Pour faire référence à cet article

"La valeur ajoutée de l’intelligence collective", EspacesTemps.net, Brèves, 18.05.2006
https://www.espacestemps.net/articles/la-valeur-ajoutee-de-intelligence-collective/