« Airs de Paris » : de l’oxygène, à n’en plus pouvoir respirer !

Image1

Qui vous a dit que les villes ne respiraient pas et qu’on y étouffait ? Rien de plus faux comme le prouve la programmation foisonnante liée à l’exposition « Air de Paris » organisée par le Centre Pompidou. Exposition vraiment, d’ailleurs ? On en doute au vu de la somme d’événements éclectiques qui vont se déployer à travers une intense programmation culturelle dont l’objectif principal est d’offrir au plus grand public comme aux spécialistes une vision multi-sensorielle de Paris. Partant d’une une exposition pluridisciplinaire réunissant soixante-treize artistes et créateurs contemporains (paysagistes, designers et architectes) et réalisée à l’occasion de ses 30 ans par le centre Pompidou, plusieurs trames pourront être suivies jusqu’au 15 août. Votre sensibilité est plus littéraire et intellectuelle ? Rendez-vous alors aux rencontres du samedi à 18h de la librairie Flammarion Centre (librairie du Centre Pompidou), pour y écouter Valérie Mréjen, Gilles Clément et Anne Cauquelin, Xavier Veilhan, Bruce Bégout & Thierry Paquot, ou encore Michel Lussaut. Plus artistique ? Ne manquez pas les performances « Aérolite » ou Exquisite Pain, une création du collectif britannique Forced Entertainment à partir du texte de Sophie Calle.

Vous souhaitez aborder Paris à partir d’un regard plus sensible et sportif ? Engagez-vous donc dans ce cycle de 4 promenades urbaines thématiques, de jour comme de nuit, dans le monde minéral ou davantage végétal de la ville ou parfois plus historique (Mémorial de la Déportation et mémorial de la Shoah, Les lieux de l’immigration, De nuit, le tram des maréchaux, De jour, le tram des maréchaux, Eaux et paysages du bassin parisien), mais explorant toutes deux grands thèmes : les « limites et marges » et « la richesse des diversités ». Comment en effet résister à la lecture évocatrice de leurs signatures : Paris-miel, Paris-queer, Paris-Sevran Monde, Paris-délaissé…

La visite de l’exposition principale conduit de son côté à parcourir une articulation de deux grands ensembles : un volet consacré à l’art qui, en dix thèmes, explore à travers les yeux des artistes les mutations technologiques, économiques et sociales de la ville, les nouvelles communautés et cultures urbaines ou les nouvelles perceptions de l’espace et du temps qui en découlent, ou encore la place de l’individu dans l’espace urbain. Un second volet « architecture, design, paysage et urbanisme », propose quant à lui une exploration des imaginaires contemporains de la métropole, aujourd’hui et à venir, à travers un espace scénographique hélicoïdal allant du sol d’un parking jusqu’à celui de Mars avec notamment les œuvres de Gilles Clément ou Bruno Latour…

Si vous ne pouviez vous rendre aux débats à deux voix « Airs de Paris, Airs de l’urbain » dont la revue EspacesTemps.net est notamment l’invitée le 24 mai prochain, et qui feront aussi intervenir Valérie Jouve et Michel Agier sur le thème des « Marges, solitudes et nouvelles perceptions de l’espace et du temps », vous pourrez toujours rejoindre Jean Louis Violeau et bien d’autres sur le Forum de discussion accessible en ligne ou, à défaut, télécharger les vidéos et audios en « Podcast » des œuvres sonores présentées dans l’exposition, ainsi que les enregistrement des conférences organisées autour de l’exposition. La ville a de quoi y trouver un second souffle !

Retrouvez l’ensemble du programme sur le site du Centre Pompidou

Résumé

Qui vous a dit que les villes ne respiraient pas et qu’on y étouffait ? Rien de plus faux comme le prouve la programmation foisonnante liée à l’exposition « Air de Paris » organisée par le Centre Pompidou. Exposition vraiment, d’ailleurs ? On en doute au vu de la somme d’événements éclectiques qui vont se […]

Pour faire référence à cet article

"« Airs de Paris » : de l’oxygène, à n’en plus pouvoir respirer !", EspacesTemps.net, Brèves, 01.05.2007
https://www.espacestemps.net/articles/airs-de-paris/