Sadia Chérif

Sadia Chérif est docteur en sociologie de l’Université de Bouaké où il est enseignant-chercheur au Département d’Anthropologie et de Sociologie. Riche d’une formation universitaire en sociologie et d’une expérience de terrain de longue durée en Côte d’Ivoire, ses intérêts de recherche s’inscrivent dans le domaine de la sociologie économique du développement rural. Après une thèse consacrée aux stratégies des planteurs de palmier à huile face aux contraintes liées à la chute drastique du prix d’achat de leurs produits dans le contexte de libéralisation des filières agricoles africaines, il mène des études sur l’adaptation des agriculteurs de Côte d’Ivoire aux impacts du réchauffement climatique. Il a participé à plusieurs manifestations scientifiques internationales, dont the Agriculture and Rural Development Day (Ardd) à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques en décembre 2009 à Copenhague (Danemark).

Crise dans le secteur élaeicole ivoirien. Peer review

La construction d’accord sur le prix.

Sadia Chérif | 09.07.2012

Cet article voudrait contribuer à positionner la négociation de compromis comme moyen de sortie de crise pour réconcilier des acteurs dotés de visions du monde différentes. À partir de la chute drastique des cours mondiaux de l’huile de palme brute de novembre 1999, les tensions persistantes entre planteurs regroupés en coopératives et les sociétés agro-industrielles privées sur la détermination du prix de régimes aux planteurs aboutissent à des grèves générales des planteurs et l’occupation de l’espace [...]