Projeter l’architecture, aux carrefours du numérique et du vivant

by Responsable éditoriale | 28.11.2019 10:27

Le colloque interroge les manières dont le numérique, par les méthodes qu’il génère, permet d’approcher la complexité des organisations spatiales, qu’elles soient naturelles ou artificielles. Cette interrogation s’inscrit dans le cadre de la production de connaissances et dans celui de l’invention d’organisations nouvelles. L’incidence du numérique sur les organisations humaines au sein des territoires (agricoles, urbains, paysagers, architecturaux, naturels) sera également placée au sein des débats. Le colloque établira un dialogue entre scientifiques et concepteurs autour des enjeux méthodologiques à la croisée de la complexité et du numérique. Il s’agit d’éclairer les apports transdisciplinaires réciproques possibles.

 

Jeudi 12 décembre 2019

13:30 – 14:00 Accueil café

14:00 – 14:30 Ouverture – Philippe BACH, directeur ENSA Paris-Val de Seine

14:30 – 14:45 Introduction – Nabil BEYHUMOlivier BOUET, co-directeurs EVCAU

14:45 – 15:00 Introduction – Claire BAILLYJean MAGERAND

15:00 – 16:00 session 1 – Questions épistémologiques

15:00 – 15:20 Invité : Épistémologie du numérique entre sciences du vivant et architecture : simuler, mimer, analyser, prédire, projeter

Franck Varenne, Maître de conférences HDR, Université de Rouen Normandie, ERIAC (EA 4705)

15:20 – 15:40 Algorithmique du hasard et créativité : de la nature à la computation

Lida Dimitriadi, Architecture, Culture, Société XIXe-XXIe s

16:00 – 16:30      Pause café

16:30 – 17:50 Session 2 – Processuelle, paramétrique, algorithmique : la conception interpelée par le vivant

16:30 – 16:50 Biomimétisme & Optimisation : algorithmes génétiques, influence de l’interface & biais techniques dans la conception architecturale assistée par ordinateur

Nadja Gaudilliere, Géométrie, Structure et Architecture, XtreeE

16:50 – 17:10 Design automation of cable networks mimicking spider webs

Jef Rombouts, Ingénierie Bollinger + Grohmann S.a.r.l

17:10 – 17:30 Concevoir la ville avec des données, caractérisation du flux informationnel

Philippe Marin, Les métiers de l’histoire de l’Architecture : édifices, villes, territoires, École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble

17:50 – 18:00 Conclusion

 

Vendredi 13 décembre 2019

09:00 – 09:15 Accueil café

09:15 – 09:30 Introduction de la journée

09:30 – 10:50 Session 3 – Vivant et numérique pour envisager des cadres de vie d’un nouveau type

09:30 – 09:50 Agroecology Smart Cities Training Center

Christophe Chamot, Recherche & Développement

09:50 – 10:10 Empathic space : un tournant digital

Antonella Tufano, École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette

10:10 – 10:30 Les systèmes Cyber-Physique-Humain et les dispositifs architecturaux

Yann Blanchi, EVCAU

10:50 – 11:20 Pause café

11:20 – 11:50 Expérimentations pédagogiques : modes génératifs biomimétiques

Corentin BOITEAU, Mathilde SALVADOR, Philippe SOUBIES, étudiants M2 ENSAPVS (enseignante : Claire BAILLY ; chercheur : Jean MAGERAND)

12:00 – 13:30 Déjeuner

13:30 – 14:50 session 4 – Des méthodes transdisciplinaires

13:30 – 13:50 Univercity in Bologna: the digital traces of a temporary community

Maria Valese, Technische Universiteit Delft – Herbert Natta, University of Rome « Tor Vergata »

Jésus López Baeza, City Science Lab – Hafen City University Hamburg

13:50 – 14:10 Cartographie d’un patrimoine au-delà du plan directeur (Plan Pilote) de Brasília

Daniela Barbosa, Universidade de Brasília

14:10 – 14:20 Le numérique au service de la résilience climatique des territoires et des infrastructures

Didier Soto, RESALLIENCE – Michael Gonzva, RESALLIENCE – Maxime Velay, RESALLIENCE – Camille Vignote, RESALLIENCE – Chiara Tomaselli, RESALLIENCE – Karim Selouane, RESALLIENCE

14:50 – 15:20 Pause café

15:20 – 16:40 Session 5 – Vers une redéfinition du concepteur lui-même ?

15:20 – 15:40 Métadonnées et conception urbaine : demain, faudra-t-il encore des architectes et des urbanistes pour construire la ville ?

Pascal Simoens, Université de Mons

15:40 – 16:00 Ordre social, ordre biologique, ordre cosmique : Javier Seguí et Ana Buenaventura. Centre de Calcul de l’Université de Madrid, 1968 – 1973

Monica Garcia Martinez, Universidad Politecnica de Valencia

16:00 – 16:20 (en attente de confirmation) – Invité

16:40 – 16:55 Conclusion

17:00 – 17:00 Verre de clôture

 

Source URL: https://www.espacestemps.net/articles/projeter-larchitecture-aux-carrefours-du-numerique-et-du-vivant/