f

.net

EspacesTemps lance aujourd’hui deux objets différents : un site internet et, sur ce site, Le Journal.

Il s’agit donc de bien plus, et, au fond, de tout autre chose qu’un simple outil de communication destiné à informer nos lecteurs de nos parutions. Ce n’est pas non plus la « mise en ligne » de nos numéros-papier. L’internet nous donne au contraire l’occasion de réaliser, dans de meilleures conditions, ce que nous avons tenté de faire depuis quelques années : rendre compte du travail des sciences sociales en train de se faire.

Le Journal comprendra pour une part des articles comparables à ceux qui se publient sur papier (rubrique Textuel), mais sur des thèmes qui n’entrent pas dans le cadre des thèmes des Cahiers, qui continuent leur exploration systématique et organisée des grandes transversales du social. Sélectionnés avec le même soin et avec la même rigueur que ceux des numéros thématiques, ils permettront aux lecteurs de découvrir, peu de temps après leur production, des textes qui contribuent à des innovations dans l’analyse des sociétés et de leurs acteurs.

Les deux autres rubriques, Actuel et Il paraît, offriront des éclairages sur tout ce qui touche à l’actualité de la recherche et à son écriture, aussi près que possible de l’événement.

Dans cette revue nouvelle, un point nous tient particulièrement à cœur : ne pas viser une copie, forcément appauvrie, d’une publication sur papier mais, tout au contraire, tirer partie, dans toutes ces dimensions, de ce que l’internet peut apporter de neuf et d’utile. Cela signifie des textes plus courts, d’accès plus direct, d’usage plus facile, grâce aux techniques de l’hypertexte. Cela veut dire aussi une parution en continu, sans fréquence imposée à l’exception de quelques scansions mensuelles (le mot du mois, la photo du mois, le livre du mois, la carte du mois, le site du mois) : dès qu’un texte sera validé, il sera publié. Enfin, l’interactivité sera placée au centre, tant pour discuter d’une question vive ou débattre des articles publiés que pour en proposer de nouveau ou pour contribuer à un futur numéro des Cahiers.

Il y aura, en effet, autre chose que Le Journal sur EspacesTemps.net. Des informations sur la vie d’EspacesTemps, une incitation à y intervenir, une navigation dans les textes et, à moyen terme, les archives complètes du Journal et des Cahiers. Loin des mythes des tic mais au plus près de ses promesses, EspacesTemps change en restant fidèle à son projet : réfléchir, dans toutes ses dimensions, l’intelligence du social. Ni .com, ni .org, EspacesTemps se veut pleinement .net, c’est-à-dire indépendant et innovant, ouvert au changement et ouvert aux autres. Il est aujourd’hui totalement gratuit. Faites-le vôtre.

Résumé

EspacesTemps lance aujourd’hui deux objets différents : un site internet et, sur ce site, Le Journal. Il s’agit donc de bien plus, et, au fond, de tout autre chose qu’un simple outil de communication destiné à informer nos lecteurs de nos parutions. Ce n’est pas non plus la « mise en ligne » de nos […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« .net », EspacesTemps.net [En ligne], Dans l’air, 2002 | Mis en ligne le 1 juin 2002, consulté le 01.06.2002. URL : https://www.espacestemps.net/articles/net/ ;