Ganesh s’est mis à l’informatique !

Blandine Ripert

Image1Ganesh, demi-dieu de l’hindouisme, possède un corps d’homme sur lequel trône une tête d’éléphant. C’est simplement parce qu’enfant, il voulut tenir tête à l’époux de sa mère, Shiva, qui de retour de campagne ne sut le reconnaître. Ce dernier lui coupa la tête alors qu’il tentait de protéger sa mère, Parvati, plongée dans son bain. Pour rattraper son geste malheureux et apaiser la colère de Parvati, Shiva ordonna de fixer au corps du jeune garçon la tête de la première créature qui passerait. Ce fut un éléphant.

Mais Ganesh est devenu un dieu bienfaisant extrêmement populaire. Il est celui qui calme les querelles, efface les obstacles. Il protége plus particulièrement ceux qui se déplacent, marchands, caravaniers, chauffeurs, mais aussi voleurs. Il trône ainsi sur le pare-brise de tous les bus de l’Inde, sous forme d’autocollant ou de pendentif, protégeant de l’accident mieux que quiconque.

Ganesh est aussi celui qui, de sa défense d’éléphant devenue sa plume, écrivit sous la dictée de Vyasa, la plus grande partie du Mahabharatta, grand poème épique de l’Inde dont il est lui-même sorti. Il est à ce titre aussi le protecteur des écrivains et de ceux qui se livrent à l’étude, se promenant un livre sous le bras.

Doit-on s’étonner que Ganesh se soit mis à l’informatique, troquant son livre pour un ordinateur ? Certainement pas, car Ganesh ne saurait ignorer à quel point l’Inde s’est récemment développée dans ce secteur, devenant le second exportateur de logiciels après les Etats-Unis, produisant une très nombreuse main-d’œuvre anglophone qualifiée en informatique, et accueillant de plus en plus de services informatiques délocalisés d’entreprises étrangères. Ganesh, dieu de la connaissance, ne peut être qu’à la pointe de ce qui se fait, et peut remplacer sans complexe sa plume-défense d’éléphant par un clavier.

Pourquoi un ordinateur portable ? Mais parce que Ganesh se déplace, et surtout dans les bus. On ne peut d’ailleurs douter que cet ordinateur soit connecté à Internet, à l’image des pratiques en Inde, qui multiplient les usages d’Internet et les accès au réseau. Le concernant, il s’agit sans doute d’une connexion WiFi, sans fil et en boucle locale, selon une technologie peu onéreuse développée par le professeur indien Jhujhunwalla, de l’Indian Institute of Technology de Madras, qui a ainsi permis de connecter de nombreux villages à moindre coût. Ce nouvel attribut permet à Ganesh d’associer sa mobilité à une bonne télécommunication, et ainsi de rester proche – voire en coprésence – de ses très nombreux fidèles. Cela devrait aussi lui permettre de participer aux nombreux pèlerinages hindous qui peuvent aujourd’hui se réaliser virtuellement, en ligne, grâce à des sites interactifs. Ceux-ci reprennent la figure du pèlerinage mais en en retirant la nécessité du déplacement, pour proposer de nouveaux rituels, signes d’une individualisation croissante des pratiques religieuses.

On peut simplement s’étonner de l’absence de téléphone portable…dont le développement en Inde observe pourtant des taux de croissance de 80% par an ces dernières années. Serait-ce la si grande sagesse de Ganesh qui le prévient de trop d’intrusion ?

©Photo Blandine Ripert

Résumé

Ganesh, demi-dieu de l’hindouisme, possède un corps d’homme sur lequel trône une tête d’éléphant. C’est simplement parce qu’enfant, il voulut tenir tête à l’époux de sa mère, Shiva, qui de retour de campagne ne sut le reconnaître. Ce dernier lui coupa la tête alors qu’il tentait de protéger sa mère, Parvati, plongée dans son bain. […]

Blandine Ripert

Anthropologue et géographe, elle est chercheuse au Cnrs, au Centre d'Etudes de l'Inde et de l'Asie du Sud de l'Éhess. Elle enseigne à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Ses recherches portent sur les dynamiques contemporaines en Inde et au Népal. Elle a travaillé sur des phénomènes de conversion religieuse et sur l'impact de la mondialisation parmi des populations rurales. Ses dernières recherches portent sur la diffusion des nouvelles technologies d'information et de communication en Inde du sud. Elle fait partie de la Rédaction d'EspacesTemps.net, où elle est responsable de la Photo du mois.

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

Blandine Ripert, « Ganesh s’est mis à l’informatique ! », EspacesTemps.net, Objets, 2004/02/04. URL : https://www.espacestemps.net/articles/ganesh-mis-a-linformatique/