subjectivité

L'ensemble des articles ayant pour mot clé : subjectivité

Sciences sociales et littérature : Quelle(s) écriture(s) ?

Desbois, Henri et Philippe Gervais-Lambony. 2017. « Les lieux que nous avons connus… ». Deux essais sur la géographie, l’humain et la littérature. Paris : Presses Universitaires de Paris Nanterre.

Olivier Lazzarotti | 08.03.2018

Suivant une approche théorique conduisant à inscrire leur démarche dans le courant de la « géographie humaniste », puis par son application à quelques cas, Antoine de Saint-Exupéry en particulier, les auteurs proposent de réfléchir sur une quête de l’« humain » en géographie. [...]

Science, histoire des sciences et vérité scientifique.

Recension croisée de Guenancia, Pierre, Maryvonne Perrot et Jean-Jacques Wunenburger (dirs.). 2016. Bachelard et Canguilhem. Dijon : Cahiers Gaston Bachelard (n°14) et de Barreau, Aurélien. 2016. De la vérité dans les sciences. Paris : Dunod.

Hervé Regnauld | 19.04.2017

Que signifie la vérité pour les sciences ? Bachelard, Canguilhem et Dagognet, philosophes français qui étaient aussi mathématiciens et docteurs en médecine, ont avancé des idées à ce sujet. La vérité est quelque chose qui ne dépend pas de l’objet étudié, mais de la volonté du scientifique qui l’étudie. C’est une création subjective. Plus récemment, un philosophe docteur en astrophysique, Barrau, a élaboré un enjeu épistémique original en abandonnant le concept de vérité, qui ne serait pas ce que [...]

Le sujet après le sujet. Transformations d’une notion incontournable.

Paola Rebughini | 09.09.2013

Dans les sciences sociales contemporaines, la notion de sujet a un statut ambivalent : d’un côté elle demeure une notion centrale, surtout dans son interprétation existentialiste et dans sa valeur politique ; d’un autre côté il s’agit d’un concept très controversé, qu’un certain nombre d’auteurs a choisi d’abandonner. Le but de cet article est de montrer comment — malgré les critiques, les ajustements et les redimensionnements subis — les notions de sujet et de subjectivité restent indispensables pour pouvoir [...]