Nathalie Blanc

Nathalie Blanc works as a research director at the French National Center for Scientific Research (CNRS). She is the managing director of the CNRS-related LADYSS laboratory, and she is based in the Geography, History & Social Sciences Department of the Paris Diderot 7 University. A pioneer of ecocriticism in France, she has published and coordinated research programs on areas including habitability, literature and environment, environmental aesthetics and nature in the city. A founding member of the French Environmental Humanities Portal, she has also been, from 2011 to 2015, the French delegate of the European COST research project « Investigating Cultural Sustainability », and is now the delegate of the European COST program on new materialism, « How Matter Comes to Matter ». She has recently published, on Routledge, the book Form, Art, and Environment : Engaging in Sustainability. Other selected publications include : « Littérature et écologie. Vers une éco-poésie », with T. Pughe and D. Chartier, in Écologie & Politique ; Écoplasties. Art et Environnement, with Julie Ramos and Vers l'esthétique environnementale. She is also an artist and an art commissioner, currently working on the theme of ecological fragility. In 2014, she was the curator of the exhibition « What Makes Fragility », at the Galerie Vivo Equidem. Nathalie Blanc animates and coordinates a project of LABArtSciences – devoted, successively, to the urban soils of the Anthropocene (Sol Fictions) and to food relations (La Table et le Territoire) – that gives rise to experiments in writing and exhibition (Domaine de Chamarande, 2016 ; Ferme des Cultures du Monde, Saint-Denis).

Pages :12

L’environnementalisme ordinaire. Transformer l’espace public métropolitain à bas bruit ? Peer review

Nathalie Blanc et Flaminia Paddeu | 05.04.2018

We wish here to make visible an environmentalism that we call ordinary, which characterizes the many, but discrete ways in which the inhabitants invest daily and collectively for the local environment, often their place of life, especially in urban and peri-urban areas. These civil society actors, including inhabitants engaged in collective approaches (associations, collectives, informal groups, coalitions, networks, etc.), act from multiple perspectives, diverse systems of actions and values brought together by a common denominator, the project of taking [...]

Pour une écologie politique de l’adaptation au changement climatique.

Rudolf, Florence. 2016 (dir.). Les villes à la croisée des stratégies globales et locales des enjeux climatiques. Québec : Presses de l’Université Laval, coll. « Sociologie contemporaine ».

Nathalie Blanc | 11.10.2017

In the face of climate change and its impacts, societies have developed a series of operational tools and concepts that have allowed them to take account of the evolution of this issue. Beginning in 2010, resilience partially replaced the logic of risk and hazard, as well as the one of mitigation. The coordinators of the book try, in three parts, to understand how the issue of resilience really allows to take into account the realities of adaptation to climate [...]

Gosnay, l’expérience artistique au goût d’inachevé. Peer review

Nathalie BlancAmaury Bourget et Gilles Bruni | 17.10.2011

En mai 2007 se tenait à Paris un colloque international intitulé « Environnement, engagement esthétique et espace public »1 qui rassemblait une centaine de participants issus de disciplines différentes (artistes, activistes, paysagistes, philosophes…). Ce colloque voulait examiner la place de l’esthétique dans le domaine de l’environnement. À l’occasion de ce colloque, Gilles Bruni, artiste, rencontre Nathalie Blanc, l’un des promoteurs, avec Jacques Lolive2, du programme de recherche (en partie financé [...]

La terre, un nouvel horizon du Temps.

Hartmut Rosa, Accélération, une critique sociale du temps, 2010.

Nathalie Blanc | 20.06.2011

L’ouvrage offre une réflexion passionnante sur les rapports entre modernité, structures temporelles et conséquences sociales de l’accélération. L’auteur conclut sur l’identité de l’idée d’histoire individuelle et collective et du temps qui serait compris comme tel. Il s’agit bien, pour l’auteur, de marquer ce qui serait à l’origine des différents phénomènes de la modernité : différenciation [...]

La force de l’esthétique.

Arnold Berleant, Sensibility and Sense. The Aesthetic Transformation of the Human World, 2010.

Nathalie Blanc | 05.07.2010

La sensibilité esthétique repose sur l’expérience de la perception et caractérise notre rapport à l’art et, plus largement, au monde. L’ouvrage présenté ici offre une réflexion passionnante sur les rapports entre esthétique, art et société, et, plus spécifiquement, sur les rapports entre esthétique et environnement. L’ouvrage comprend trois parties et quatre chapitres structurent chacune d’entre [...]

Nouveau manifeste.

Charles Ruelle et Fréderic Neyrat (dir.), « Ecologie = X. Une nouvelle équation des savoirs », Labyrinthe, vol. 30, no2, 2008.

Nathalie Blanc | 11.02.2010

Le numéro 30 de Labyrinthe, revue de recherche et d’expérimentation dans le domaine des savoirs littéraires, philosophiques et sociaux, se donne comme projet une écologie politique. Son dossier coordonné et introduit par Charles Ruelle et Fréderic Neyrat s’intitule « Ecologie = X. Une nouvelle équation des savoirs ». L’introduction intitulée Manifeste prétend répondre à une [...]

L’aménagement écologique de la ville, une science et un art.

Richard T. T. Forman, Urban Regions. Ecology and Planning beyond the City, 2008.

Nathalie Blanc | 13.07.2009

Richard T. T. Forman, professeur d’advanced environmental studies dans le domaine de l’écologie du paysage à Harvard, a reçu une première formation dans le domaine de l’écologie forestière. Dès 1976, il se lance dans l’étude de l’effet de la taille des « tâches d’habitat végétalisé » sur la diversité des espèces ; il teste son [...]

La couleur des sentiments.

Claudine Haroche, L’avenir du sensible. Les sens et les sentiments en question, Puf, 2008.

Nathalie Blanc | 20.01.2009

Claudine Haroche, directeur de recherches au Cnrs, a notamment publié Histoire du visage. Exprimer et taire ses émotions (XVIe-début XIXe siècle) avec J.-J. Courtine (Petite bibliothèque Payot, 2007). Dans le présent ouvrage, l’auteure propose une discussion très instruite — par la lecture d’ouvrages de corpus de différentes disciplines, l’histoire bien entendu, mais également la sociologie, [...]

Cultures en valeur.

Kwame Appiah, Pour un nouveau cosmopolitisme, 2008.

Nathalie Blanc | 16.07.2008

Kwame Appiah, né et élevé au Ghana, formé à Cambridge en Angleterre, est professeur de philosophie à l’université de Princeton aux États-Unis. Il met à profit une vie entre plusieurs cultures pour traiter du cosmopolitisme, sujet d’actualité s’il en est, comme le manifeste la sortie récente de plusieurs ouvrages : pour ne mentionner que ceux-là, [...]

L’art ou le partage en débat.

Jean-Paul Doguet, L’art comme communication. Pour une re-définition de l’art, 2007.

Nathalie Blanc | 09.04.2008

Dans une société « globalisée » qui admet de façon croissante ses fondements pluralistes en proportion de ce qu’elle est travaillée par des tensions hégémoniques, la communication est un enjeu fort de débat. L’art n’y échappe pas. En ce sens, la thèse de l’auteur de l’ouvrage tient dans l’idée que l’art est avant tout communication. [...]

Pages :12