Marie-Blanche Fourcade

Marie-Blanche Fourcade a terminé, en décembre 2006, sa thèse de doctorat au programme d’ethnologie des francophones en Amérique du Nord à l’Université Laval (Québec). Elle est associée à la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique et membre étudiante du Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (Célat). Par le biais de ses recherches, elle s’est intéressée aux problématiques patrimoniales et identitaires. Sa thèse, intitulée « Habiter l’Arménie au Québec. Ethnographie d’un patrimoine domestique en diaspora », porte plus particulièrement sur le rôle du patrimoine domestique dans l’affirmation d’une identité déracinée, celle de la communauté arménienne au Québec.

Le khatchkar ou la construction de sa petite Arménie.

Marie-Blanche Fourcade | 18.03.2007

« C’est une reproduction d’un khatchkar que mon fils m’a rapporté d’Arménie. Je l’ai mis dans un endroit choisi pour moi, c’est comme une communion avec l’Arménie » disait Vichen lors d’un entretien que je menais sur le patrimoine domestique de la diaspora arménienne au Québec. La plaque de tuff ornée d’une croix1, surmontée de [...]