‘Les voies traversières de Nicole Loraux’.

Une helléniste à la croisée des sciences sociales. EspacesTempsLes Cahiers/Clio, Histoire, Femmes et Sociétés. numéros 87-88.

Image1Clio, Histoire, Femmes et Sociétés et EspacesTempsLes Cahiers se sont associées pour consacrer un numéro à l’une des grandes figures de l’historiographie française, Nicole Loraux, prématurément décédée : « Les voies traversières de Nicole Loraux ».

L’enjeu de cette collaboration n’est pas tant de rendre hommage à cette historienne — son œuvre se suffit — que de tâcher de l’aborder dans ce qui a fait sa singularité : la volonté délibérée d’entrechoquer les temps, le recours — pour éclairer son domaine d’étude — aux travaux issus d’autres périodes historiques comme d’autres sciences sociales et l’écho immédiat que cette pratique de l’histoire a eu hors de son champ originel — l’antiquité hellénique — comme hors de sa discipline. Au-delà des apports des travaux de Nicole Loraux, c’est de la fécondité de cette posture résolument interdisciplinaire dont cette livraison entend rendre compte.

Le Sommaire et l’Édito d’EspacesTempsLes Cahiers/Clio, Histoire, Femmes et Sociétés. numéros 87-88.

Tous les titres des numéros d’EspacesTempsLesCahiers.

Résumé

Clio, Histoire, Femmes et Sociétés et EspacesTempsLes Cahiers se sont associées pour consacrer un numéro à l’une des grandes figures de l’historiographie française, Nicole Loraux, prématurément décédée : « Les voies traversières de Nicole Loraux ». L’enjeu de cette collaboration n’est pas tant de rendre hommage à cette historienne — son œuvre se suffit — […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« ‘Les voies traversières de Nicole Loraux’. », EspacesTemps.net, Brèves, 2005/06/14. URL : https://www.espacestemps.net/articles/nicole-loraux/