François Dosse et La marche des idées.

Image1Depuis L’histoire en miettes : des « Annales » à la nouvelle histoire (1987) jusqu’aux grandes biographies de Paul Ricoeur (1997) et de Michel de Certeau (2002), en passant par sa célèbre Histoire du structuralisme (1991-1992), François Dosse poursuit son projet de construire un système permettant de penser et de comprendre à la fois « l’histoire des intellectuels » et « l’histoire intellectuelle ».

Le dernier opus en date de cette recherche paraît aujourd’hui, jeudi 25 septembre 2003, aux éditions La Découverte. Comme Carl Schorske, François Dosse dans La marche des idées. Histoire des intellectuels, histoire intellectuelle, « cherche à situer et à interpréter l’œuvre dans le temps et à l’inscrire à la croisée de deux lignes de force : l’une verticale, diachronique, par laquelle il relie un texte ou un système de pensée à tout ce qui les a précédés dans une même branche d’activité culturelle… l’autre, horizontale, synchronique, par laquelle l’historien établit une relation entre le contenu de l’objet intellectuel et ce qui se fait dans d’autres domaines à la même époque » (Carl Schorske, Vienne, fin de siècle, Paris, Seuil, 1980).

Pour François Dosse, l’histoire intellectuelle est aujourd’hui capable « de prendre la mesure de la positivité de la distance temporelle pour interroger le monde idéel dans son épaisseur sociétale qui ressort d’un va-et-vient permanent entre le passé et les questions que nous posons au passé à partir du présent […]. Ce tournant réflexif d’une histoire au second degré ouvre un vaste chantier d’investigation à de nouvelles convergences entre l’histoire de la pensée et l’histoire tout court » (p. 319). Et de renchérir sur Marcel Gauchet : « Il est possible d’inscrire les œuvres dans l’histoire sans rien sacrifier de leur lecture interne, en ajoutant au contraire à leur intelligibilité interne ».

C’est à partir d’une telle lecture des œuvres d’Arnaldo Momigliano, de Carlo Ginzburg, de Quentin Skinner et de Reinhart Koselleck (entre autres) que François Dosse propose de retrouver la marche des idées.

François Dosse, La marche des idées. Histoire des intellectuels, histoire intellectuelle, Paris, éditions La Découverte, 2003. 354 pages. 24 euros ; en librairie à partir du jeudi 25 septembre 2003.

Dans quelques jours, EspacesTemps.net publiera en ligne (avec l’autorisation des éditions La Découverte) l’introduction de La marche des idées.

François Dosse est membre du Comité de Rédaction de la revue EspacesTemps.

Sur le site d’EspacesTemps.net, on peut retrouver les présentations en ligne des travaux récents de François Dosse sur Michel de Certeau (voir par exemple les six « Brèves » datées du 16 au 24 septembre 2002).

La présentation du numéro de la revue EspacesTemps (n° 80-81, septembre 2002) consacré à Michel de Certeau, et coordonné par Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia, est consultable sur EspacesTemps.net

Résumé

Depuis L’histoire en miettes : des « Annales » à la nouvelle histoire (1987) jusqu’aux grandes biographies de Paul Ricoeur (1997) et de Michel de Certeau (2002), en passant par sa célèbre Histoire du structuralisme (1991-1992), François Dosse poursuit son projet de construire un système permettant de penser et de comprendre à la fois « […]

Pour faire référence à cet article

"François Dosse et La marche des idées.", EspacesTemps.net, Brèves, 25.09.2003
https://www.espacestemps.net/articles/francois-dosse-et-la-marche-des-idees/