L’être humain au milieu de la nature.

[Rencontre] mercredi 19 janvier 2011, 19h, librairie Le Moniteur, Paris

De ses plus anciennes expressions mythologiques jusqu’à l’urbain diffus contemporain, l’histoire des raisons pour lesquelles la société des pays riches en est venue à idéaliser le modèle de l’habitation individuelle au plus près de la nature couvre plus de trois millénaires. Elle aboutit aujourd’hui à un paradoxe insoutenable : la quête de « la nature » (en termes de paysage) détruit son objet même, la nature (en termes d’écosystèmes et de biosphère). Associée à l’automobile, la maison individuelle est effectivement devenue le motif directeur d’un genre de vie dont l’empreinte écologique démesurée entraîne une surconsommation insoutenable à long terme des ressources naturelles.

Image1Adoptant une approche « mésologique » (c’est-à-dire alimentée par l’étude des milieux humains), le géographe et orientaliste Augustin Berque a choisi de retracer cette histoire suivant une méthode comparative hors de tout clivage Orient/Occident et à proposer un « dépassement de la modernité » en réponse au paradoxe contemporain. Il présentera ses deux derniers ouvrages, Histoire de l’habitat idéal (Paris, Félin, 2010) et Milieu et identité humaine (Paris, Donner lieu, 2010), lors d’une rencontre publique animée par Piero Zanini à la librairie Le Moniteur, 7, place de l’Odéon à Paris (6e arrondissement), ce mercredi 19 janvier 2011 à 19h.

Résumé

De ses plus anciennes expressions mythologiques jusqu’à l’urbain diffus contemporain, l’histoire des raisons pour lesquelles la société des pays riches en est venue à idéaliser le modèle de l’habitation individuelle au plus près de la nature couvre plus de trois millénaires. Elle aboutit aujourd’hui à un paradoxe insoutenable : la quête de « la nature […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« L’être humain au milieu de la nature. », EspacesTemps.net, Brèves, 2011/01/17. URL : https://www.espacestemps.net/articles/etre-humain-au-milieu-de-la-nature/