f

Articulo.ch

Revue post-disciplinaire en ligne.

Image1Articulo.ch, dont le premier numéro paraît aujourd’hui, prend acte d’une faillite : celle d’un dispositif universitaire caractérisé par une division d’un travail intellectuel qui ne cesse de se spécialiser, limitant ainsi l’activité productrice et créatrice à des réflexions fragmentaires et des connaissances parcellaires. À l’encontre de cette tendance, l’intention d’Articulo.ch est de poser, pour premier principe d’articulation, le lien entre la pratique de la recherche et ce qui la détermine et travailler ainsi à la construction d’un regard « oblique » sur les sciences sociales qui, « bien différent d’une approche interdisciplinaire qui ne serait que l’expression de patriotismes disciplinaires », propose une communauté d’interrogation et de réflexion sur le quotidien en tant que « fait social total » (Mauss, [1923-1945], 1995).

Ce premier numéro d’Articulo.ch poursuit la réflexion ouverte dans une présentation générale autour du quotidien et sa restitution dans des approches globales. Il est l’occasion d’un dialogue entre des approches diverses du quotidien. Cherchant délibérément à mêler les genres et les niveaux de réflexion, des contributions théoriques côtoient des articles plus empiriques, voire autoréflexifs ou polémiques, sinon polémologiques. Des travaux adoptant une rhétorique conforme aux «règles de l’art» de l’écriture scientifique se mêlent à des textes décidément plus littéraires, qui acceptent, avec Roland Barthes, les « glissements », les « parodies » du langage, remettant en question la distinction entre les régimes de littérarité et scientificité (Barthes, [1967] 2002, pp. 16-17).

Chacun des textes rassemblés offre, à sa manière, le souci de déplacer le regard porté sur le « concret » — et son cortège de curiosités, d’anecdotes érudites — afin de dégager le caractère pluri-dimensionnel et collectif du quotidien. Cherchant à transcender une conception dominante, purement tautologique de la quotidienneté comme raison suffisamment « évidente » d’une observation empirique isolée du reste, il tente ainsi d’atteindre des dimensions plus profondes et de valeurs différentes. « En somme, les textes rassemblés ici cessent de chanter l’essence du quotidien, l’universalité des petits faits de nature, au profit de sa fonction signifiante en un ensemble de cadres d’analyses. »

Contributeurs du premier numéro : Pierre Macheray, Laurent Matthey, Marin Ledun, Romain Felli, André Ourednik, Patrick Gilliard, Bernard Zuppinger, Roger Romer, Rolf Steppacher, Olivier Walther.

Contact : info@articulo.ch.

Logo : © www.articulo.ch

Bibliographie

Roland Barthes, «De la science à la littérature», Roland Barthes, Le bruissement de la langue, Paris, Seuil, [1967], 2002.

Marcel Mauss, « Essai sur le don : forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques », Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie, Paris, Puf, [1923-1924], 1995.

Résumé

Articulo.ch, dont le premier numéro paraît aujourd’hui, prend acte d’une faillite : celle d’un dispositif universitaire caractérisé par une division d’un travail intellectuel qui ne cesse de se spécialiser, limitant ainsi l’activité productrice et créatrice à des réflexions fragmentaires et des connaissances parcellaires. À l’encontre de cette tendance, l’intention d’Articulo.ch est de poser, pour premier […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« Articulo.ch », EspacesTemps.net [En ligne], Brèves, 2005 | Mis en ligne le 24 octobre 2005, consulté le 24.10.2005. URL : https://www.espacestemps.net/articles/articuloch/ ;