Marie-Paule Thomas

Marie-Paule Thomas est Ingénieur-urbaniste de formation, titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’Université de Technologie de Compiègne en France et d’un postgrade en « Développement territorial » de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Marie-Paule Thomas travaille au laboratoire de sociologie urbaine à l’EPFL depuis 2006 où elle effectue actuellement une thèse en sciences sociales. Elle s’intéresse aux questions de mobilité et choix résidentiels des familles. Ses recherches principales portent sur l’interaction entre modes de vie, valeurs et préférences résidentielles notamment dans le cadre du projet « Habitat durable pour les familles en milieu urbain » soutenu par le FNS (PNR54).

Extraurbanisation et pluralisation des modes de vie. Peer review

Hossam Adly et Marie-Paule Thomas | 10.06.2013

Cet article interroge la pluralisation des territoires sous influence urbaine dans l’agglomération transfrontalière de Genève en s’appuyant sur une approche par les modes de vie. Cette approche, développée au Laboratoire de sociologie urbaine de l’EPFL, contribue à la littérature sur les mobilités résidentielles grâce à l’articulation simultanée de trois dimensions : sociale (rencontrer), fonctionnelle (utiliser) et sensible (habiter). Le cas genevois est intéressant de par sa situation transfrontalière et de par l’hétérogénéité qui caractérise ses composantes sociodémographiques et morphologiques. [...]

Le cadre bâti : les formes face à la norme.

Session 3.

Marie-Paule Thomas | 19.01.2009

Quelle est la portée réelle de la règle et des conventions dans l’aménagement urbain ? Comment les acteurs sociaux tentent-ils de l’instrumentaliser ou de s’en échapper ? En contraste d’une perspective strictement normalisatrice, considérons que la forme urbaine se modèle au gré des projets, au gré des rentabilités, au gré même de la concurrence entre [...]