José Luis Moreno Pestaña

José Luis Moreno Pestaña (Linares, Espagne, 1970), docteur en philosophie, est professeur de philosophie à l’Université de Cadiz. Il est titulaire d’une hdr (sociologie, Ehess). Il travaille sur la sociologie des intellectuels, la sociologie du corps et l’épistémologie des sciences sociales. Il a notamment publié En devenant Foucault. Sociogenèse d’un grand philosophe (Bellecombe-en-Bauges, Croquant, 2006) et Filosofía y sociología en Jesús Ibáñez (Madrid, Siglo XXI, 2008), et codirigé les livres Pierre Bourdieu. Las herramientas del sociólogo (Madrid, Fundamentos, 2004, avec Luis Enrique Alonso et Enrique Martín), Pierre Bourdieu y la filosofía (Barcelona, Montesinos, 2007, avec Francisco Vázquez) et Normes, déviances, insertions (Genève, Seismo, 2008, avec Gérard Mauger et Marta Roca). Il a publié aussi plusieurs articles dans des revues scientifiques. Il prépare l’édition espagnole du Raisonnement sociologique et la publication d’un livre intitulé La classe du corps. Morale corporelle et troubles alimentaires.

Gouvernementalité, biopolitique, néolibéralisme : Foucault en situation.

José Luis Moreno Pestaña | 07.11.2011

In this article I reconstruct, in the first place, the political context in which Foucault dictated the courses of 1977-1978 and 1978-1979. Next, I analyze these courses with special attention to the articulation between theoretical and political meanings, not forgetting the winks and the differentiations made by the author in the intelectual field (mainly, related to marxism and sociology). [...]

Être juste avec l’antitotalitarisme.

Michael Scott Christofferson, Les intellectuels contre la gauche. L'idéologie antitotalitaire en France (1973-1981), 2009.

José Luis Moreno Pestaña | 23.08.2010

Le concept de totalitarisme a déjà une longue histoire : de Léon Trotsky à Raymond Aron, de Simone Weil à Juan José Linz. Il admet trois possibilités d’utilisation sur un large éventail de registres : certains plus philosophiques (intéressants pour penser la réalité de mouvements politiques mortifères), d’autres plus empiriques (utiles pour construire des taxinomies [...]

Pour une sociologie de l’échec intellectuel. Peer review

José Luis Moreno Pestaña | 01.09.2009

In this text I shall analyze the career of three Spanish intellectuals (Juan Carlos García-Borrón, Esteban Pinilla de las Heras, and Manuel Sacristán Luzón) from their autobiographic stories, with the aim of developing a sociology of intellectual failure. In order to analyze the different forms of failure in their narratives I shall distinguish between three poles of intellectual excellence: institutional reputation, intellectual reputation, and creative autonomy. So, with the experience of failure as a guide, I shall try to [...]