Charles Ambrosino

Historien et urbaniste de formation, Charles Ambrosino est Maître de conférences à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble et intervient régulièrement à l’Institut de Géographie Alpine, à l’Institut d’Études Politiques de Grenoble ainsi qu’à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble. Ses recherches portent sur les liens qu’entretiennent art, économie culturelle et transformations urbaines, les processus qui concourent à la fabrique de la ville contemporaine, et les projets urbains européens. De même, il exerce en tant qu’urbaniste dans le cadre du collectif d’architectes urbanistes BazarUrbain, où il s’intéresse au renouvellement des quartiers d’habitats sociaux, à la planification stratégique, et à la composition urbaine.

Comment Banksy réinventa-t-il Bristol ?

Activisme culturel, pratiques créatives et transformation urbaine.

Charles Ambrosino | 19.05.2014

At a time when cities are competing as rivals with cultural landmarks, artistic events and prestigious labels to be more attractive, the famous Banksy and the alternative art scene insure the city’s marketing. This endogenous phenomenon is closely linked to the recent grassroots regeneration of the Stokes Croft district, known as a global street art hub where creative practices, cultural activism and radical movements have nurtured. [...]