Céline Schnegg

Céline Schnegg est sociologue. Doctorante à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne, sa thèse porte sur le risque lié à la consommation d’alcool pendant la grossesse. Après s’être penchée sur la fabrication scientifique de phénomènes biologiques (ménopause et andropause) dans une perspective de sociologie des sciences, elle s’est intéressée à la notion d’expérience dans le cadre d’une recherche sur l’avortement par médicament. Ses réflexions portent actuellement sur l’articulation, à un niveau théorique et empirique, entre sociologie du risque, des sciences et des problèmes publics, tout en accordant une attention particulière aux pratiques des acteurs. Elle travaille aujourd’hui à l’Unité de recherche en santé de la Haute École de Santé Vaud (HESAV), à Lausanne en Suisse.

À la santé de qui ? Peer review

Une ethnographie des discours professionnels sur le risque orphelin lié à l’alcool et à la grossesse.

Céline Schnegg | 12.11.2013

This article analyses professional discourse on the associated risk of alcohol consumption and pregnancy. If health and prevention actors define this risk as a fetal risk, it however does not have a clinical existence, as nearly no caregiver has seen a mother at risk or a child victim of alcohol in utero. Looking at this paradox, we suggest defining this risk as an orphan risk. In the first part of this article, using Dorothy E. Smith’s sociology, we will [...]