f

Que faire pour bien communiquer sur sa thèse ?

Journée des doctorant(e)s à l’Enac (Epfl), à Lausanne, le 1e juillet.

Image1La « Journée des doctorant(e)s de l’Enac » du 1e juillet consiste à décloisonner à la fois les pratiques et les disciplines. Au cours de la première recherche que constitue un travail de thèse souvent réalisé dans un certain isolement, en relation essentiellement avec un directeur de recherche unique, la recherche des doctorants ne se fait pas toujours dans des conditions idéales d’ouverture et d’échange, qui seraient pourtant propices à une réflexion de qualité. Alors que justement c’est à cette ouverture que tout nouveau venu dans la recherche devrait être initié en priorité, les établissements d’enseignement supérieur se préoccupent rarement de créer ces liens et de construire les conditions de cette ouverture. Comptant sur un niveau important d’autonomie de la part de personnes montrant des compétences dans leur « domaine », les encadrants n’engagent que bien peu les nouveaux chercheurs à transformer les modalités de la recherche, qui ne sont pourtant pas toujours profitables.

Dans une Faculté fondée sur l’interdisciplinarité, c’est à cette situation que cette journée tend à faire face, en visant les objectifs suivants :

  • Susciter l’interaction entre les doctorants et les chercheurs (créer une plateforme de contact et discussions).

  • Présenter et découvrir la recherche dans les domaines Enac. Sont mis en présence dans cette Faculté une grande diversité de chercheurs : des ingénieurs, des architectes, des chercheurs en sciences sociales, des chercheurs en sciences biophysiques.

  • Mettre en valeur des projets transversaux dans l’Enac.

  • Informer sur les résultats et thèmes de recherche à l’Enac.

Cette journée pourra-t-elle être profitable à un public d’une certaine diversité ? Constituera-t-elle un pas de plus vers des échanges profitables ? Une série de courts points de vue, qui paraîtront à la suite de cette initiative dans nos colonnes, seront autant de témoignages de la part de ces jeunes chercheurs eux-mêmes.

Le programme définitif.

Ateliers.

(14h00 à 15h30, Aac 014 et Aac 020, bâtiment Sg).

  • 2 ateliers.

Séance plénière.

(16h00 à 18h00, Aac 231, bâtiment Sg)

  • Salutations, introduction à la journée. Avec le président de la commission de recherche Enac, Prof. T. Keller. Comité d’organisation : Prof. A. Schleiss.

  • Observations sur les examens de thèse. Avec les présidents des commissions d’accompagnement des candidats hors programme doctoral, Prof. I. Lamunière, Prof. M. Hirt.

  • Attentes sur les thèses de l’école doctorale. Avec le directeurs des écoles doctorales Enac : Prof. E. Brühwiler, Prof. B. Marchand et Prof. J.-L. Scartezzini.

  • À quoi sert un doctorat dans le cadre d’une activité professionnelle ?
    Avec le directeur de Stucky Ing.-conseils sa, Dr. Eric Davalle.

  • La vie après le doctorat. Avec les Docteurs récemment issus de l’Epfl travaillant dans divers domaines, Dr. Natalie Chèvre, Dr. Dominique Bérod, Dr. Richard Hollenweger et Dr Andrea Bassetti.

Lieu : Faculté de l’Environnement Naturel, Architectural et Construit, École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Bâtiment SG, Écublens, Lausanne, Suisse.

Inscriptions.

Comité d’organisation: Prof. Anton Schleiss — Dr Olivier Burdet.

Résumé

La « Journée des doctorant(e)s de l’Enac » du 1e juillet consiste à décloisonner à la fois les pratiques et les disciplines. Au cours de la première recherche que constitue un travail de thèse souvent réalisé dans un certain isolement, en relation essentiellement avec un directeur de recherche unique, la recherche des doctorants ne se […]

To refer to this post (ISO 690)

« Que faire pour bien communiquer sur sa thèse ? », EspacesTemps.net [En ligne], In brief, 2005 | Mis en ligne le 21 June 2005, consulté le 21.06.2005. URL : https://www.espacestemps.net/en/articles/que-faire-pour-bien-communiquer-sur-sa-these-en/ ;