Soko Phay-Vakalis

Née au Cambodge, elle est arrivée en France en 1976. Maître de conférences au Département d’arts plastiques de l’Université Paris 8, elle a publié plusieurs articles et ouvrages sur le miroir, dont Le miroir dans l’art : De Manet à Richter (Paris, L’Harmattan, 2001) et Beyond Narcissus : Le miroir et l’art contemporain (en cours d’écriture pour Adam Biro Éditeur). Elle codirige avec Pierre Bayard le programme « Œuvres mémorielles face à la violence extrême » à la Maison des sciences de l’homme Paris Nord, assure le commissariat de l’exposition « Cambodge, mémoire contemporaine » et dirige l’ouvrage qui l’accompagne. Atelier de création « Vann Nath ― Séra » dans le cadre du second volet du projet « Mémoire, archives et création » (Mac2) au Centre de ressources audiovisuelles Bophana, au Cambodge.

Rithy Panh, l’éveilleur de conscience.

Le papier ne peut pas envelopper la braise (2007).

Soko Phay-Vakalis | 09.03.2009

Devant l’actualité brûlante que connaît le Cambodge avec l’ouverture des procès des anciens Khmers rouges, en premier lieu avec celui de Douch (anciennement directeur de S21), en ce 17 février 2009, les films et documentaires de Rithy Panh apparaissent essentiels dans la compréhension et l’appropriation de notre passé. En effet, ce crime de masse ― [...]