Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit. Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte anti-totalitaire, il demeure également marqué par les figures d'Emmanuel Levinas et Paul Ricœur, auquel il a consacré un livre (Paul Ricoeur, 1994). En marge du monde intellectuel académique, Olivier Mongin peut se servir de son point de vue multidisciplinaire et indépendant pour s’attaquer aux problèmes créés par les ruptures (Face au scepticisme. Les mutations du paysage intellectuel, 1994) : comment civiliser un monde qui est violent, et qui – contrairement aux croyances des générations précédentes – restera violent ?

Un avenir vraisemblable.

Bruissements d’espace et de temps.

Olivier Mongin | 16.07.2013

Ce qui retient d’emblée l’attention dans l’enquête conduite par Dia-logos, c’est la volonté d’« entendre » qui s’y exprime. Entendre ! Cela signifie que l’on s’adresse à des gens ordinaires qui parlent leur langage, qui avancent leur vocabulaire et découvrent leur singularité. À distance de sciences sociales impératives qui casent et quantifient, on a droit ici à un [...]