Monique Fort

Professeure de Géographie Physique à l'Université Denis Diderot Paris 7, elle s'intéresse aux dynamiques des milieux physiques et aux menaces naturelles (glissements de terrain, inondations) dans les régions de montagne et leurs piémonts. Elle a principalement travaillé dans les Alpes et l'ensemble Himalaya-Karakorum-Pamir. Membre de la commission de l'Union Géographique Internationale « Diversity in Mountain systems », elle est aussi membre du Comité Scientifique du Club Alpin Français. Parmi ses publications, on note : Derbyshire E., Fort M., et Owen L., 2001, « Geomorphological hazards along the Karakoram Highway: Khunjerab Pass to the Gilgit River, Northernmost Pakistan », Erdkunde, 55, 1, pp. 49-71, et Arnaud-Fassetta G., Cossart E., Fort M., 2005, « Hydro-geomorphic hazards and impact of man-made structures during the catastrophic flood of June 2000 in the Upper Guil catchment (Queyras, Southern French Alps) », Geomorphology.

Trois parcours avec Olivier Dollfus.

Interdisciplinarité en Himalaya népalais.

Blandine RipertMonique Fort et Joëlle Smadja | 15.02.2005

En 1988, de retour d’une mission printanière au Népal, où la splendeur des rhododendrons en fleurs l’avait à nouveau ravi, mais où les échanges scientifiques avec les chercheurs d’autres disciplines furent plutôt un échec, Olivier Dollfus écrivait dans son rapport de mission : « Je me suis donc concerté avec moi-même, ai essayé d’assumer ma [...]