Mahalia Lassibille

Anthropologue en danse et spécialisée en Afrique, Mahalia Lassibille est maître de conférences au département danse de l’Université Paris 8. Elle est membre de l’équipe « Discours et pratiques en danse » qui appartient au laboratoire MUSIDANSE, EA 1572 « Esthétique, musicologie, danse et création musicale » et elle est membre associée à l’URMIS « Migrations et sociétés » (CNRS UMR 8245/IRD UMR 205). Son travail ethnographique a été centré au départ sur l’analyse des danses des Peuls WoDaaBe du Niger dans un cadre cérémoniel, scénique puis touristique, pour lequel elle a croisé des outils utilisés en danse et en anthropologie. Ceci l’a conduite à mener ses recherches sur l’usage des catégories en danse, en particulier celles de « danse africaine », de « danse traditionnelle » et de « danse africaine contemporaine », en considérant la manière dont les chorégraphes et danseurs les utilisent, se les réapproprient et les réinterprètent.

« La danse africaine » : une catégorie anthropologisée.

Les effets retours des disciplines scientifiques sur les pratiques artistiques.

Mahalia Lassibille | 22.08.2016

Le terme « danse africaine » est fréquemment utilisé pour désigner les danses d’Afrique noire qui seraient caractérisées par un cadre musical de percussions, des mouvements du bassin… Mais à quoi correspond cette caractérisation ? Comment cette catégorie s’est-elle construite ? En quoi l’anthropologie a-t-elle pu y avoir un rôle prépondérant ? Les danses d’Afrique ont été attribuées à partir du 19e siècle au domaine de l’anthropologie qui en a déterminé les principales caractéristiques. Ces traits ont participé à [...]