Loup Cellard

Loup Cellard est doctorant au Centre for Interdisciplinary Methodologies, de l’University of Warwick (UK). L’objectif de sa thèse est de comprendre comment les technologies numériques et les cultures du design orientent les démarche de transparence dans la société. Sa méthodologie est à la croisée des science and technology studies, software studies et de la recherche en design.En 2012-2013, Loup a travaillé à la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), un think-tank basé à Paris avec lequel il a contribué grâce à des ateliers de recherche-action à améliorer la « culture des données » de communautés de citoyens. En 2014-2015, il a travaillé comme designer de visualisation de données au Médialab Sciences-Po (Paris, FR), un laboratoire développant les méthodes numériques pour les sciences sociales, ainsi qu’au Laboratoire d’humanités numériques de l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Suisse).

Self-Recognition in Data Visualization. Peer review

How Individuals See Themselves in Visual Representations.

Dario Rodighiero et Loup Cellard | 08.08.2019

Cet article explore la manière dont les lecteurs reconnaissent leurs identités personnelles, représentées à travers des visualisations de données. La reconnaissance est étudiée à partir de trois définitions, développées par le philosophe Paul Ricœur : l’identification à la visualisation, la reconnaissance de quelqu’un dans la visualisation et la reconnaissance mutuelle se produisant entre les lecteurs. Alors que ces notions étaient initialement utilisées pour étudier le rôle du lecteur de livres, deux concepts supplémentaires complètent le passage à la visualisation [...]