Lamia Missaoui

Enseignante-chercheure à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines au Laboratoire PRINTEMPS, associée à MIGRINTER, Lamia Missaoui est sociologue et anthropologue. Les thèmes qu’elle a particulièrement investis sont ceux de l’apparition d’initiatives économiques durant la migration (initiatives économiques commerciales d’hommes et de femmes) et des conditions et formes des mixités sociales, de métissages, entre migrants étrangers et indigènes exclus de l’insertion économique dans l’espace de nos villes européennes. Ses thèmes de recherche concernent les mobilités professionnelles internationales, les fabriques des « étrangers de l’intérieur », les initiatives en matière de santé de populations marginalisées, etc.

Pour une anthropologie du poor to poor apparenté au peer to peer.

Lamia Missaoui | 14.04.2014

Les migrants internationaux pauvres ont compris le refus d’hospitalité des nations riches. Un grand nombre d’entre eux — autour de 200 000 annuellement pour la France et de 600 000 pour l’Europe (OCDE 2013) — ne se présentent plus à nous comme émigrants ou immigrants, mais comme transmigrants. En perpétuel mouvement entre nations, ils sont devenus les colporteurs du capitalisme marchand moderne, à l’initiative des grandes firmes mondiales qui souhaitaient accéder au vaste marché des pauvres. Ces transmigrants trouvent [...]