Khalid Mouna

Khalid Mouna est anthropologue, professeur HDR à l’université Moulay Ismail de Meknès, chercheur associé au Centre Jacques Berque, professeur invité dans plusieurs universités (EHESS de Paris, Université Paul Valery 3 Montpellier, Ca’ Foscari Venise…) et coordinateur de l’équipe de recherche Dynamiques Sociales et Recompositions des Espaces. Ses recherches s’intéressent, à partir d’enquêtes ethnographiques, aux questions relatives à la marge, au sens historique, politique et économique. Ses recherches et ses publications portent sur quatre thématiques majeures : l’anthropologie de la drogue, les jeunes et le changement social, la mobilité internationale et l’inversion sexuelle. Il participe à plusieurs programmes de recherche et dirige plusieurs fonds de recherche.

Les Hirak au Maroc : Faut-il un nouveau regard ?

Khalid Mouna | 14.09.2018

Le Maroc a connu depuis 2011 une mobilisation sociale qui a provoqué un changement politique ; cette mobilisation se poursuit aujourd’hui à travers les différentes formes de Hirak : Rif, Jrada, boycott. Ces nouvelles mobilisations sont riches en enseignements sur le changement produit au sein de la société marocaine, mais elles nous poussent aussi à réfléchir sur les modalités permettant de penser la pratique des sciences sociales au Maroc. Ce papier tente d’ouvrir le débat sur ce sujet. [...]

Religieux et politique au Maroc.

Rhani, Zakaria. 2014. Le pouvoir de guérir. Mythe, mystique et politique au Maroc. Leiden/Boston : Brill.

Khalid Mouna | 14.09.2015

Alors que la littérature anthropologique portant sur le Maghreb en général et le Maroc en particulier propose une analyse politique fondée sur des dichotomies comme le local et le central, l’ouvrage de Zakaria Rhani offre une relecture du politico-religieux au Maroc à partir du pouvoir de guérison. Il s’agit d’une analyse du mythe comme fondement d’un pouvoir politique qui relie le local au central. Le monde surnaturel se trouve investi par des dynamiques mobilisant tant la généalogie que l’initiation [...]

Cannabis dans le Rif central (Maroc).

Construction d’un espace de déviance.

Kenza Afsahi et Khalid Mouna | 30.09.2014

La culture de cannabis au Maroc s’est intensifiée durant les années 1970 dans la région du Rif central, bouleversant les rapports socio-économiques entre les acteurs. Cet article se propose d’interroger le processus historique qui a occasionné le développement d’un espace favorable à la production de cannabis, notamment dans les tribus de Ketama et de Ghomara, ce qui a conféré à ces tribus l’identité notoire de « bled du kif ». Nous analyserons également les interdépendances entre les différents acteurs [...]