Géraldine Pellé

Géraldine Pellé est docteur en géographie (Univ. Toulouse II – Univ. Genève). Elle propose de réfléchir en termes d’objets paysagers dans le cadre d’une géographie du sensible et de l’expérience gustative. Sa thèse se veut l’exploration d’une méthode (l’expérimentalisme) et d’un concept (le paysage), sous l’angle particulier du culinaire/gustatif dans le cadre de recherches sur le goût en tant qu’expérience sensible de l’espace. Elle interroge la nature des liens qui émergent dans et par l’expérience gustative, la manière dont les humains peuvent rendre le monde habitable et tendent à se constituer, individuellement et collectivement, par leur pratique du monde.

Être contre, c’est être tout contre.

Géraldine Pellé | 04.01.2016

Être contre, ce n’est pas seulement « s’opposer à… », mais être tout contre. Je m’engage volontiers dans la voie subtile de l’« avec quoi (n’êtes-vous pas d’accord) », car elle pose le problème du fondement (pourquoi) et des modalités (comment) du désaccord, de l’équilibre à trouver entre la filiation nécessaire à la construction de toute pensée et l’attention aux signes de l’empirie qui nous forcent à reconsidérer nos appuis. [...]