Eddy Banaré

Eddy Banaré a publié, en 2012, Les Récits du nickel en Nouvelle-Calédonie (1953-1960), ouvrage adapté de sa thèse de doctorat. Il est actuellement membre associé du Centre des Nouvelles Études du Pacifique (CNEP EA 4242) de l’Université de la Nouvelle-Calédonie, et s’intéresse aux littératures coloniales ainsi qu’aux relations entre presse et littérature. Il est également diplômé en littérature comparée de l’Université des Antilles-Guyane et a été lecteur à la University of the South Pacific à Fidji.

Littérature et identité postcoloniales kanak : lire, écrire et agir avec Fanon (1969-1973). Peer review

Eddy Banaré | 07.02.2014

En Nouvelle-Calédonie, l’abrogation du « Décret d’Indigénat » en 1946 a annoncé les débuts de la politisation du monde kanak avec l’adhésion, certes brève, au Parti communiste en 1947. Cependant, les effets de cette politisation n’ont vraiment été visibles qu’à travers la première génération de Kanak venue poursuivre leurs études dans les universités françaises. Il s’agit ici d’examiner de quelle manière la pensée de Frantz Fanon a influencé le premier discours politique kanak d’émancipation. Nous analyserons pour cela les [...]

Une pensée du monde en question.

Christian Grataloup, Faut-il penser autrement l’histoire du monde ?, 2011.

Eddy Banaré | 07.11.2011

Tout débute avec un « souvenir d’enfance » sur les bancs de l’école française des années 1950, « une expérience épistémologique enfantine » (p. 14) issue de cette époque où l’enseignement de l’histoire et de la géographie était une « fabrique nationaliste » (p. 14). Dans tous les cas, cette histoire restait toujours dans les [...]