L’architecture face à l’histoire.

Conférence de Roger Diener à la Faculté de l’<span style=

Image1« Nous ne regardons pas en arrière mais nous cherchons à comprendre les forces constitutives d’un lieu et à les intégrer dans une relation productive à notre projet. Tout projet doit développer le lieu, le transformer, peut-être même le transcender. La tentative de revaloriser les points forts d’un lieu, de les mettre en relation vivante, par l’intermédiaire du projet, avec les éléments que nous lui apportons, n’a rien de passéiste. Souvent ces éléments nouveaux, capables de transformer le lieu, ne résultent que de l’intérêt pour ce lieu, pour son histoire, pour son aura. »

— Roger Diener, Von innen und aussen leise bewegt.

Roger Diener est né en 1950 à Bâle (Suisse). Diplômé en architecture de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich, il a enseigné notamment à l’Epfl, à Harvard, à Cambridge, à Amsterdam et à Copenhague. Durant les années 90, il était actif comme membre du Beirat für Städtebau und Stadtgestaltung à Berlin.

L’œuvre architecturale de Roger Diener se démarque particulièrement par son profond respect pour le lieu, compris comme lieu de l’héritage historique, comme articulation de l’histoire collective dans la matérialité locale, qui l’exprime et qui y participe. Dans l’ensemble de ses projets — dont, par exemple, celui de l’Ambassade Suisse à Berlin ou celui, non réalisé, du Ruhrmuseum Kohlenwäsche Zeche Zollverein dans l’ancien complexe minier de Essen — Roger Diener s’attache à conserver la dignité du lieu originel, à obtenir non pas une restructuration de sa morphologie mais une prolongation de cette dernière :

« Der Ort wird nicht domestiziert, die Geschichte niht bereinigt, die Erinnerung nicht eingefroren. »1.

La conférence « L’architecture face à l’histoire », qu’il donnera ce 23 novembre à la Faculté de l’Enac, à l’Epfl, portera justement sur le rapport du projet architectural au lieu historique, tel qu’il se manifeste à la fois dans son architecture et dans son œuvre théorique.

Date : Mercredi 23 novembre 2005 à 18h00.

Lieu : Auditoire Sg1, Epfl, Écublens, CH-1015 Lausanne, Suisse.

Note

1 Roger Diener, Von innen und aussen bewegt, Architekturmuseum der Tu München, 2004.

 

Résumé

« Nous ne regardons pas en arrière mais nous cherchons à comprendre les forces constitutives d’un lieu et à les intégrer dans une relation productive à notre projet. Tout projet doit développer le lieu, le transformer, peut-être même le transcender. La tentative de revaloriser les points forts d’un lieu, de les mettre en relation vivante, […]

Pour faire référence à cet article (ISO 690)

« L’architecture face à l’histoire. », EspacesTemps.net, Brèves, 2005/11/17. URL : https://www.espacestemps.net/articles/architecture-face-a-histoire/