Traduction de Claire Tollis

Claire Tollis finit une thèse de géographie à l’Université de Grenoble sur la gestion des « espaces naturels » en France et aux États-Unis. Elle s’intéresse aux soucis de cohabitation entre les humains et les non-humains dans ces espaces (cf. Claire Tollis, « Éthique, Espace, Action : un triptyque à activer, à propos des pratiques gestionnaires des “espaces de nature” » in Géographie et Cultures, 74, 2010, pp. 97-110). Elle est membre fondatrice du Latouring Club, un collectif enthousiaste de jeunes chercheurs en sciences sociales travaillant à la publication d’un ouvrage sur la façon dont ils mobilisent, utilisent et parfois tordent les travaux de Bruno Latour au cours de leur travail doctoral.

Vers une géographie des associations hétérogènes.

Traduction de « Towards a geography of heterogeneous associations » de Jonathan Murdoch.

Traduction de Claire Tollis | 11.06.2012

Dualisms have been a recurring feature of sociospatial analysis. Micro/macro, local/global, subject/object, particular/universal. One or more of these dualistic frameworks can be discerned in many geographical texts. Dissolving the dualisms, somehow finding a way through the gaps which open up between them, requires the development of an approach which allows the various scales of social life to be treated symmetrically so that we never have to shift to a different register when studying large-scale or ‘big’ [...]