illustration : Traverses

Traverses

La traverse est un dossier pluriel sur une question en débat.

Mémoire publique et mémoire collective de l’esclavage. Peer review

L’apport de la sociologie pragmatiste.

Johann Michel | 12.05.2015

L’objectif de cette contribution est de théoriser une nouvelle déclinaison de la mémoire que l’on se propose d’appeler « mémoire publique », à partir d’un cadre conceptuel inspiré de la sociologie pragmatiste. Ce souci de théorisation sera mis à l’épreuve d’une enquête ethnographique que nous menons depuis plusieurs années sur des collectifs associatifs, originaires des Antilles françaises, porteurs de cause de la mémoire de l’esclavage. [...]

Pragmatique de la mémoire.

Michel Peroni et Dominique Belkis | 28.04.2015

Dans une perspective pragmatiste, ce n’est plus proprement de « mémoire » dont il convient de parler, comme de l’objet à traiter par l’enquête sociologique, mais de « mémorialité » comme de ce avec quoi sont aux prises les acteurs ou instances engagés dans des entreprises mémorielles : ce qu’il leur appartient de spécifier et d’instruire par l’enquête, de faire tenir et de rendre sensible par des agencements pratiques. En ce sens, les contributions rassemblées dans cette Traverse explorent [...]

Venir à Ground Zero, se souvenir du 11-Septembre. Peer review

Gérôme Truc | 28.04.2015

Cet article propose de prolonger l’analyse halbwachsienne de la localisation des souvenirs par une sociologie pragmatiste de l’expérience des lieux de mémoire. Il s’agit, autrement dit, de montrer en quoi la façon dont on se souvient d’un événement passé en visitant le lieu où il est réputé avoir eu lieu est tributaire des personnes que l’on y côtoie et rencontre, des dispositifs que l’on y trouve et des émotions que l’on y éprouve. Ce programme se voit ici appliqué [...]

Les promesses de mémoire : retour sur les écrits du 9/11. Peer review

Béatrice Fraenkel | 28.04.2015

L’analyse porte sur des promesses de mémoire recueillies à New York après le 9/11 (par exemple, « We will never forget you », « We will always remember »). Une première approche des énoncés comme actes de langage (Austin) fait apparaître de nombreuses difficultés concernant la « félicité » de tels actes, mais si l’on prend appui sur la matérialité écrite des actes (affichage, autographie, signature, etc.) et la situation dans laquelle ceux-ci sont produits, les difficultés peuvent apparaître [...]

Feminist and Queer Repoliticizations of the Brain.

Anelis Kaiser et Isabelle Dussauge | 13.04.2015

Historiquement parlant, la relation entre biologie et féminisme est faite de proximités et de distances, de tensions et de contradictions. Ceci est particulièrement visible à l’âge d’or des neurosciences, où divers arguments pro-sexistes, la conflation de « sexualité » et « hétérosexualité », ainsi que l’inévitabilité des différences de sexe/genre sont réaffirmés sur la base de résultats venant des sciences du cerveau. Dans le présent article, nous examinons les implications mutuelles de neurosciences et féminisme, implications dont nous formulons [...]

Comments on Schatzki’s text.

Hervé Regnauld | 07.04.2015

Schatzki’s analysis of social practices relies on a very clear idea, which is expressed at the beginning of the text, as follows : Because the relationship between practices and material arrangements is so intimate, it is the notion of a bundle of practices and arrangements, and not just that of a practice simplicitor, that is fundamental [...]

Pratiques spatiales.

Mathis Stock et Michael Jonas | 31.03.2015

Geography and other social sciences like sociology, anthropology on the one hand, and philosophy and other humanities on the other, engage conceptually and empirically with the spatiality of human societies. There is now a range of very different theoretical perspectives that are incommensurable, spanning from phenomenology-oriented endeavors — where the relationality of intentionality-driven space is acknowledged [...]

Spatial practices, theoretical implications.

Mathis Stock | 31.03.2015

Cet article évalue les implications théoriques de l’investigation des dimensions spatiales des pratiques. Dans un premier temps, il pose la question de la pertinence de l’utilisation du terme « pratique spatiale » ; ne serait-il pas plus adéquat de parler des « dimensions spatiales des pratiques » ? Dans un second temps, il évalue les conséquences sur la théorie géographique de l’importance grandissante de la question des pratiques. L’article part des propositions de Theodore Schatzki dans cette Traverse et [...]

Spaces of Practices and of Large Social Phenomena.

Theodore Schatzki | 24.03.2015

Cet article explore trois dimensions spatiales primordiales des phénomènes sociaux de grande ampleur : les espaces objectifs, les espace-temps d’activités intriqués, et les niveaux d’échelle à laquelle ils se produisent. La première partie discute la manière dont les pratiques ont et font des espaces, en distinguant entre espace objectif et espace-temps d’activité. La deuxième explique comment les espaces de phénomènes de grande ampleur tels que les universités, les systèmes économiques et certaines fédérations internationales embrassent les espaces objectifs, [...]

The dean on the raft.

A critical plea for the combination of Ted Schatzki’s and Jean Hillier’s socio-spatial approaches.

Michael Jonas | 12.03.2015

Dans cet article, je plaide pour la combinaison des approches de Theodore Schatzki et de Jean Hillier. La première partie identifie et discute les aspects centraux de l’approche des emplacements sociaux de Schatzki et de l’approche de la planification stratégique de Hillier. Ensuite, j’argumente que l’approche de Schatzki serait plus convaincante et intéressante pour la recherche en géographie si elle intégrait des aspects de pouvoir, qui sont, eux, centraux dans l’approche de Hillier. Suivant la perspective appelée « radicale [...]