illustration : À la une

À la une

La rubrique « à la une » présente les derniers articles publiés par la revue, dans leur ordre de parution.

« Je suis Ferrare. »

Roche, Thierry et Guy Jungblut. 2016. Antonioni-Ferrare : Une hypothèse plausible. Liège : Yellow Now, coll. « Côté cinéma ».

Olivier Lazzarotti | 19.04.2017

Entre images et anthropologie, de films en habitants et, qui mieux est, dans la forme d’une écriture dialoguée, le livre explore, à partir de l’exemple de M. Antonioni et la ville de Ferrare, l’une des questions premières de l’ « habiter » : « Que nous laisse en héritage la ville où nous sommes nés ? ». [...]

MSFS

Nathalie Ortar et Patricia Lejoux | 05.04.2017

Le changement se cristallise, selon Robert Castel, autour de « ce que l’on pourrait appeler des configurations problématiques, c’est-à-dire des nœuds de questions sur lesquels se cristallisent la plupart des tensions, des conflits et des enjeux qui affectent les membres d’une société. Elles sont problématiques parce qu’elles [...]

Un drôle de Sujet ?

À propos de Mbembe, Achille. 2016. Politiques de l’inimitié. Paris : La Découverte.

Gérard Martial Amougou | 30.03.2017

En s’appuyant sur son dernier ouvrage, Politiques de l’inimitié, paru récemment aux éditions La Découverte, cette contribution interroge la centralité de la notion de sujet dans l’œuvre d’Achille Mbembe. Confronté à l’état actuel des nouvelles sociologies de l’individu et aux dérives du monde moderne, le sujet mbembéen, dont les contours se profilent à l’ombre de Frantz Fanon, n’en est pas moins porteur de dilemmes. [...]

Mobilités changeantes, mobilités intriquées.

Christophe Mincke et Vincent Kaufmann | 29.03.2017

Sommes-nous bien certains de savoir ce qu’est la mobilité ? Et l’immobilité ? C’est en partant de ces questions simples que nous avons mené une réflexion en trois temps. Le premier nous a menés à examiner la variation au cours du temps de la définition du mobile et de l’immobile, en même temps que changeaient les représentations de l’espace et du temps. Le deuxième fut consacré à l’examen de la nature des espaces dans lesquels des mobilités peuvent se [...]

La mobilité périurbaine : le changement, c’est pour quand ?

Hélène NessiBenoit ContiLaurent ProulhacPatricia Sajous et Mariane Thébert | 24.03.2017

Y a-t-il changement effectif des systèmes de mobilité dans le périurbain francilien ? Quelles en sont les principales caractéristiques ? La contribution principale de cet article consiste à relever ce qui évolue et ce qui n’évolue pas dans la mobilité résidentielle et les déplacements quotidiens des individus, et à caractériser le changement à travers l’analyse de trois terrains périurbains en région Île-de-France. Les résultats montrent la mise en place de mesures adaptatives, assurant la permanence du système automobile, à [...]

Quand les mobilités influencent la perception des changements territoriaux.

Le cas des résidents secondaires en Charente-Maritime.

Didier VyeCaroline BlondyCaroline BontetStéphane DonnatChristine Plumejeaud-Perreau et Luc Vacher | 23.03.2017

Les résidents secondaires sont caractérisés par des mobilités fréquentes entre plusieurs espaces de vie. Vis-à-vis de leur lieu de villégiature, ils constituent une catégorie de population hybride, ni vraiment touriste, ni vraiment résidente, car ils sont propriétaires d’un logement où ils ne résident pas toute l’année. De ce fait se pose la question de leur légitimité à s’exprimer sur les changements affectant le territoire où est localisé leur second logement. Il s’agira de partir de l’hypothèse suivante : la [...]

Je t’aime… moi non plus.

Quels changements dans le rapport des jeunes lyonnais à l’automobile ?

Stéphanie Vincent-GeslinPascal PochetNathalie OrtarPatrick Bonnel et Louafi Bouzouina | 15.03.2017

Dans cet article, nous nous intéressons aux évolutions du rapport des jeunes adultes à l’automobile. Pour cela nous utilisons une méthode mixte, combinant entretiens qualitatifs menés dans l’aire urbaine de Lyon, et analyses des « enquêtes ménages déplacements » de Lyon, entre 1995 et 2006. La relative désaffection pour le passage du permis de conduire est l’une des modalités de ce changement d’attitudes et de pratiques, particulièrement dans les zones denses et centrales. Elle peut être rapprochée du coût [...]

Les changements de modes de déplacement dans le périurbain.

Des processus d’expérimentation longs, incertains et déstabilisants.

Nicolas OppenchaimJean-Philippe Fouquet et Baptiste Pourtau | 02.03.2017

Cet article a pour objectif de mieux comprendre les changements de pratiques modales des habitants du périurbain, en particulier le passage de la voiture individuelle à d’autres formes de mobilité dans le cadre des déplacements domicile-travail. Il revient plus spécifiquement sur deux éléments centraux des processus de changement modal : d’une part, le caractère long et incertain du processus d’expérimentation d’alternatives à la voiture, fait bien souvent d’allers-retours ou d’hybridation entre différents modes de déplacement ; d’autre part, la [...]

L’événement anthropocène.

Hervé Regnauld | 22.02.2017

Les sciences ont différentes méthodes pour penser la nouveauté. Parfois, elles la conçoivent comme l’évolution d’un système, d’autres fois la nouveauté scientifique est telle qu’elle incite à changer les paradigmes dominants. Il est extrêmement rare que la science ait à comprendre un événement assez radicalement impensable pour remettre en cause la quasi-totalité du savoir acquis. Il semble toutefois que ce soit le cas actuellement avec la notion politique d’Anthropocène, qu’aucune discipline actuelle ne sait comprendre en totalité. Il faut [...]

La mobilité résidentielle, une nouvelle opportunité pour les territoires de tradition industrielle.

Marjolaine Gros-Balthazard et Magali Talandier | 15.02.2017

Les territoires industriels de l’ère fordiste, que nous qualifions dans cet article de territoires de « tradition industrielle », font partie des espaces qui ont connu les plus violentes perturbations économiques des 40 dernières années. Au-delà d'un processus général de désindustrialisation, ce sont principalement les gains de productivité, ainsi que l'externalisation d'une partie des activités, qui ont affaibli l’emploi depuis les années 1970, et avec lui les conditions de vie des populations de ces territoires au passé industriel. Ces [...]