illustration : À la une

À la une

La rubrique « à la une » présente les derniers articles publiés par la revue, dans leur ordre de parution.

L’interdisciplinarité : doit-elle choisir entre produire un savoir et cultiver une pratique ? Peer review

Barthélemy Durrive et Julie Noack | 23.11.2017

Nous proposons dans cet article un retour d’expérience comparatif entre deux projets interdisciplinaires, dont les thématiques sont différentes mais qui essaient pourtant de suivre la même démarche, la même méthode d’interdisciplinarité. Le premier a duré quatre ans (2009-2013) et le second a commencé en janvier 2015. Le but est de décrire quelques-unes des difficultés méthodologiques que l’on a rencontrées dans l’un et l’autre cas, en comparant entre elles les solutions apportées. Quitte à être un peu manichéenne, notre comparaison [...]

La pratique pluridisciplinaire : un espace commun stratifié. Peer review

Théophile Lavault | 15.11.2017

Les croisements méthodologiques dans les pratiques de construction d’un objet de recherche doivent interroger d’emblée la manière dont elles influencent l’identité même de l’objet, c’est-à-dire la relation privilégiée entre une discipline et ses objets ; reste alors à se demander qui, de la discipline ou de l’objet, détermine l’identité de l’autre. Cette articulation entre objet et discipline ou, plus singulièrement, entre un objet et une méthode, ou un corpus de méthodes, doit permettre de nous éclairer sur les conditions [...]

Contacts par homologie ?

La fabrique des affinités en situation touristique.

Tristan Loloum | 01.11.2017

L’article s’intéresse à l’évolution des interactions au long cours entre des groupes sociaux mis en relation à travers le tourisme. Partant de l’étude socio-historique d’une station balnéaire du Nord-Est du Brésil et des interactions entre entrepreneurs touristiques pionniers et populations locales, on s’interroge sur les raisons sociologiques qui peuvent pousser des individus issus de milieux sociaux apparemment très éloignés à s’entendre et à cohabiter. L’hypothèse des homologies structurales est mobilisée pour tenter d’expliquer les affinités implicites qui se créent [...]

Bonnes Feuilles de l’Intelligence spatiale.

Poncet, Patrick. 2017. Intelligence spatiale. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, coll. « Espace et Territoires ».

Patrick Poncet | 12.10.2017

Les objets formels qu’examine l’intelligence spatiale sont donc en priorité des espaces. Nous verrons qu’ils ont un pendant, les spatialités, tout aussi importantes et intéressantes, mais plus difficiles à saisir. C’est du reste du côté de l’étude des spatialités que se trouvent les plus grandes perspectives de progrès pour la géographie [...]

Pour une écologie politique de l’adaptation au changement climatique.

Rudolf, Florence. 2016 (dir.). Les villes à la croisée des stratégies globales et locales des enjeux climatiques. Québec : Presses de l’Université Laval, coll. « Sociologie contemporaine ».

Nathalie Blanc | 11.10.2017

Face aux changements climatiques et leurs impacts, les sociétés ont développé une série d’outils et de concepts à caractère opératoire, permettant de tenir compte de l’évolution de cette problématique. À partir des années 2010, la résilience se substitue partiellement à la logique du risque et de l’aléa, ainsi qu’à celle de la mitigation et de l’atténuation. Les coordinateurs de l’ouvrage tentent, en trois parties, de comprendre de quelle manière la notion de résilience permet réellement de prendre en compte [...]

La stratocratie, ou la tentative de guerre totale dans la pensée politique de Castoriadis.

Castoriadis, Cornelius. 2016. Guerre et théories de la guerre. Écrits politiques. 1945-1997, VI. Paris : Éditions du Sandre.

Christophe Premat | 28.09.2017

La publication des écrits politiques de Castoriadis sur la guerre donne un éclairage rétrospectif sur les polémiques du début des années 1980, portant sur l’évolution du régime soviétique. Castoriadis y avait été critiqué sur les données stratégiques utilisées pour proposer le concept de stratocratie. Néanmoins, ces écrits renouvellent la pensée du totalitarisme politique, en montrant que la guerre était devenue à cette époque un projet global de société. La course aux armements ne répondait pas à une évolution de [...]

Effets de terrain. Peer review

Anne Doquet et Joëlle Le Marec | 14.09.2017

Quels savoirs produisons-nous en sciences sociales ? Le problème est constamment discuté, mais trop souvent à partir d’un examen de la littérature (après toutes les étapes de raffinage académique) plus que dans le partage de ce qui est appris dans l’enquête. Or celle-ci peut être reconsidérée comme étant non plus une étape technique de collecte, mais comme un processus ouvert, qui démarre bien avant et se poursuit bien après la phase décrite dans les thèses et les articles comme étant [...]

Prétopologie et espaces habités. Peer review

Serge Thibault | 06.09.2017

Ce texte vise à rendre compte de l’éclairage apporté par la prétopologie mathématique à la compréhension de la morphologie des espaces habités, bien que cet éclairage puisse porter sur tout type d’espaces. Il permet de saisir le caractère relatif et non pas absolu des caractéristiques topologiques de toute partie de ces espaces, telles que celles d’intérieur, d’extérieur, de bord, etc. Ces caractéristiques sont établies à partir d’une exploration de l’espace, basée sur l’emploi d’un processus d’extension qui à une [...]

L’opuscule et le progrès.

Bouveresse, Jacques. 2017. Le mythe moderne du progrès, décortiqué et démonté par le philosophe Jacques Bouveresse à partir des critiques de Karl Kraus, Robert Musil, George Orwell, Ludwig Wittgenstein et de Georg Henrik von Wright. Marseille : Agone, coll. « Cent mille signes ».

Hervé Regnauld | 23.08.2017

À quoi vise le progrès ? Dans un opuscule convaincant, Bouveresse demontre que si le progrès ajoute, en sciences, des savoirs aux theories préexistantes, il a surtout pour rôle d'apporter de nouvelles interrogattions, de nouvelles incertitudes, au sujet de nouveaux problèmes. Il n'est donc pas une accumulation, mais un questionnement. [...]

Participer, à quelles conditions ? Pour une approche plurielle des engagements participatifs.

Charles, Julien. 2016. La participation en actes. Entreprise, ville, association. Paris : Éditions Desclée de Brouwer, coll. « Solidarité et société ».

Sarah Van Hollebeke | 08.08.2017

La participation en actes est un ouvrage qui s’inscrit dans le courant des recherches pragmatiques en sciences sociales, courant qui plaide pour un enrichissement du modèle classique de démocratie participative. En exposant les épreuves vécues par les participants de plusieurs dispositifs, l’auteur invite le lecteur à prendre en compte les conditions et contraintes qui clôturent la participation, ainsi que le « coût » à payer pour participer. L’originalité de l’ouvrage tient en ce qu’il associe une attention aux charges [...]