illustration : À la une

À la une

La rubrique « à la une » présente les derniers articles publiés par la revue, dans leur ordre de parution.

Étudier des inégalités d’alternatives de mobilité à vélo

David Sayagh | 01.05.2020

Issu d’une thèse de doctorat, cet article vise à se demander comment saisir et rendre compte de socialisations différenciées à l’origine d’inégalités d’opportunités de pratiques de mobilité à vélo. Cette ambition a conduit à prendre des précautions méthodologiques particulières (contre les biais liés à la distance sociale, aux défaillances de la mémoire, aux omissions conscientes, au « sexe de l’enquête », aux rapports illusoires aux pratiques, etc.) et à élaborer un outil d’analyse ayant pour principal avantage sa capacité [...]

Le rythme singulier et créatif de l’itinérance

Chiara Kirschner | 22.04.2020

L’article mobilise la notion de rythme pour analyser la relation qui se noue entre l'individu et son environnement dans la pratique spatiale mobile de l'itinérance récréative, qui aboutit souvent, dans le cas d’itinérances longues (plusieurs semaines/mois) à une décision de transformation de sa trajectoire de vie une fois rentré chez soi. L’expérience sensorielle vécue par les pratiquants, et notamment kinesthésique (sens global du mouvement), qui intègre l’environnement, sert de base pour une nouvelle conception du rythme en tant qu’outil [...]

Les prophètes de l’immanence

Le coronavirus au prisme du néonaturalisme

Jacques Lévy | 18.04.2020

Dans le déroulement d'une pandémie qui produit beaucoup d’inconnu ou d’inédit, certains acteurs ne peuvent s’empêcher de dire : « Je vous l’avais bien dit ». Parmi eux, les militants des courants néonaturalistes cherchent à toute force à relier l’événement à leurs discours habituels. Au sein de cette mouvance, Dominique Bourg et Bruno Latour s'instituent comme des prophètes de l’immanence, une nouvelle religion qui remplace les anciens dieux transcendants par la Nature, puissante et moralisatrice et fait des humains [...]

S’initier au merveilleux.

Contribution à une socio-anthropologie de l’enchantement à partir de l’étude comparée du « Gamarada » et de la « Communication animale intuitive ».

Robin Susswein et Edgar Tasia | 07.04.2020

Certaines expériences subjectives « merveilleuses », dont l’intensité et la teneur émotionnelles n’ont d’égale que le manque de mots pour en témoigner, ont fait l’objet d’études socio-anthropologiques en tant qu’« expériences d’enchantement ». Comment qualifier ce type d’expériences ? Mais aussi, à quoi tiennent-elles ? Quelles conditions peuvent contribuer à leur émergence ? En s’appuyant sur l’étude ethnographique de deux pratiques initiatiques (le « Gamarada » et la « Communication animale intuitive »), les auteurs soulignent la fécondité et [...]

Spatialités et temporalités du handicap I : des corps discrets dans un monde discret

Enka Blanchard | 27.03.2020

Cet article explore les rapports qu’entretiennent les personnes handicapées avec les espaces qui les entourent. Partant du travail de Jacques Lévy sur les spatialités non-euclidiennes, nous étudions les aspects discrets et discontinus de l’espace comme lieu vécu par des personnes handicapées, en se concentrant sur les handicaps physiques. Nous commençons avec la perception du corps et de son environnement, ainsi que la nature algorithmique du mouvement conscient. La dépendance, conséquence de contraintes sociétales, mène à un vécu d’espaces disjoints, [...]

Justice Spatiale

Jean-Nicolas Fauchille | 20.03.2020

  Une société juste. La réunion des termes justice et espace ne va pas de soi. En effet, les théories de la justice a-spatiales étaient considérées jusqu’à présent comme les seules auxquelles on avait recours pour répondre à la question : qu’est-ce qu’une société juste ? Savoir ce qu’est un espace juste ne faisait pour ainsi dire [...]

Déplacer les disciplines : le nouveau rôle des aires

Michael Lucken et Karoline Postel-Vinay | 05.03.2020

Nos sociétés apparaissent de plus en plus polarisées entre le camp des tenants de la « dé-mondialisation » et celui des inconditionnels du globalisme. Une telle polarisation occulte, en la caricaturant, la complexité du défi de la pluralité humaine et engendre un dilemme en partie illusoire entre quête de la généralité et prise en compte des particularités. Dans les sciences humaines et sociales, ce dilemme prend notamment la forme d’un débat récurrent sur la relation entre les disciplines dites [...]

Le maker, construction d’une figure politique de l’innovation en Chine urbaine. Peer review

Florence Graezer Bideau et Clément Renaud | 28.02.2020

En Chine, les politiques urbaines se construisent autour d’une transition industrielle du modèle Made in China vers une nouvelle modernité centrée sur l’innovation technologique. Les discours accompagnant ces vastes réformes mettent en scène de nouvelles figures, dont notamment celles du maker (chuangke). Inspirés de la culture californienne, les makers sont présentés comme de nouveaux entrepreneurs modèles, tournés vers l’international et rompus aux outils et méthodes de fabrication numérique. Dans les villes, cette quête de modernité technologique se traduit par [...]

Kairos, Kronos : les sciences sociales au(x) temps du développement personnel.

Mélanie Le Guen | 21.02.2020

Les acteurs, les outils, les discours, les pratiques de développement personnel se multiplient de façon exponentielle depuis le début des années 2000 au moins, aux États-Unis et en Europe, répondant aux appels de leurs sociétés à vivre mieux. La redécouverte de l’existence de plusieurs régimes possibles de temporalités constitue l’un des fers de lance de ce domaine : deux concepts, Kairos et Kronos s’imposent ainsi comme deux mots-clés pour comprendre les temps avec lesquels vivent aujourd’hui les sociétés occidentales. [...]