René-Éric Dagorn

Géographe et historien, il enseigne au lycée Jean de La Fontaine à Château-Thierry (02) et à l’Institut d’Études Politiques de Paris ; il coordonne depuis 2000 les enseignements « Enjeux politiques de la géographie » à Sciences-Po Paris. Ses travaux de recherches portent sur la mondialisation, la société-Monde, la société des individus et la place de ces éléments dans les différentes sciences sociales. Il prépare une thèse sur « Société-Monde et mondialisation : émergence des concepts ». Parmi ses articles, on peut citer : « Une brève histoire du mot mondialisation », in Gemdev, Mondialisation. Les mots et les choses (Karthala, 1999) ; « Société-Monde », in Jacques Lévy, Michel Lussault (dir.), Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés (Belin, 2003) ; « Fernand Braudel : économies-mondes et capitalisme », Sciences Humaines, Septembre 2004. Il a publié en 2005, un ouvrage sur La géographie contemporaine aux éditions du Cavalier Bleu (collections « Idées reçues ») en collaboration avec Sylvain Allemand et Olivier Vilaça. Il a été, de 2002 à 2003, le rédacteur en chef d’EspacesTemps.net.

Pages :12

Une page ressource dédiée à Georg Simmel.

http://socio.ch/sim/index_sim.htm

René-Éric Dagorn et Jean-Marie Baldner | 01.05.2002

Une des fonctions les plus probantes de l’Internet est certainement la mise à disposition des chercheurs de textes incomplètement disponibles ou difficiles d’accès. On pourrait ainsi imaginer, dans un terme qui ne serait pas trop éloigné, y pécher toutes les oeuvres de référence que beaucoup citent mais n’ont pas toujours raisonnablement le temps de consulter. [...]

Machiavel en actes.

Quentin Skinner, Machiavel, 2001.

René-Éric Dagorn | 01.05.2002

« Comment le comprendrait-on ? » se demandait déjà Maurice Merleau-Ponty dans ses Notes sur Machiavel1. « On s’accommoderait d’un cynique qui nie les valeurs ou d’un naïf qui sacrifie l’action. On n’aime pas ce penseur difficile et sans idole ». Quentin Skinner et la « révolution machiavélienne ». Plusieurs publications récentes2 nous rappellent que [...]

Sur Nietzsche.

Questions à... Yannis Constantinidès.

René-Éric Dagorn | 01.05.2002

Nietzsche aujourd’hui. « L’un des risques auxquels se heurte l’analyse de la pensée nietzschéenne est celui de l’éparpillement, ou de la dissémination », affirme Patrick Wotling dans sa « Préface » aux Lectures de Nietzsche (Le livre de poche, 2000). Et il continue en insistant sur la nécessité de dépasser « l’aspect manifestement éclaté et [...]

Machiavel actuel.

Gérald Sfez, Michel Senellart (dir.), L’enjeu Machiavel, 2001.

René-Éric Dagorn | 01.05.2002

« Pourquoi lit-on Machiavel ? Pourquoi prêter à cette œuvre une telle actualité ? A quelles conditions cette œuvre, qui pensait dans une autre époque, selon d’autres catégories et en d’autres termes, avec d’autres fins que les nôtres, peut-elle servir à déchiffrer notre présent ? » (p. 2). C’est autour de ces questions que Gérald [...]

« In Gun We Trust » : la re-géopolitisation du monde.

René-Éric Dagorn | 01.05.2002

La lecture de « What we’re fighting for » ; traduction : « Lettre d’Amérique, les raisons d’un combat », Le Monde, 15 février 2002), texte de soutien à la « guerre juste » contre le terrorisme, signé par soixante intellectuels états-uniens, renommés semble nous renvoyer au début de l’année 1914. Cette année-là, en quelques [...]

Loin des sciences sociales.

Survol des grands crus 2001 et des tendances éditoriales 2002.

René-Éric Dagorn | 01.05.2002

Plusieurs numéros de Livres Hebdo et du Monde des Livres des mois de janvier-février 2002 permettent de proposer un rapide survol des grandes ventes de l’année 2001 et de quelques tendances éditoriales de l’année 2002. Quelques points ressortent particulièrement de la lecture des articles de ces deux sources : l’intérêt de la nouvelle méthode d’estimation [...]

Critique de la théorie critique.

Paul-Laurent Assoun, L’école de Francfort, 2001.

René-Éric Dagorn | 01.05.2002

« Qu’est-ce que l’École de Francfort ? ». La troisième édition « mise à jour » du « Que sais-je ? » de Paul-Laurent Assoun est une excellente introduction à cette question. Alors que se multiplient les références à l’École de Francfort ou à ces membres les plus importants, Adorno, Horkheimer, Marcuse ; alors que [...]

Edgar Morin : « Construire des objets de connaissances ».

Entretien.

Jacques LévyBénédicte Goussault et René-Éric Dagorn | 01.05.2002

Construire des objets de connaissance. De l’Allemagne « année zéro » à l’anthropologie. EspacesTemps. Nous voulions aborder, pour commencer, la place des différents découpages des objets de connaissances tels qu’ils apparaissent dans vos travaux ; à la fois découpage entre les sciences de la nature et les sciences sociales, entre la connaissance et d’autres dimensions du [...]

Pages :12