Nathalie Blanc

Nathalie Blanc works as a research director at the French National Center for Scientific Research (CNRS). She is the managing director of the CNRS-related LADYSS laboratory, and she is based in the Geography, History & Social Sciences Department of the Paris Diderot 7 University. A pioneer of ecocriticism in France, she has published and coordinated research programs on areas including habitability, literature and environment, environmental aesthetics and nature in the city. A founding member of the French Environmental Humanities Portal, she has also been, from 2011 to 2015, the French delegate of the European COST research project « Investigating Cultural Sustainability », and is now the delegate of the European COST program on new materialism, « How Matter Comes to Matter ». She has recently published, on Routledge, the book Form, Art, and Environment : Engaging in Sustainability. Other selected publications include : « Littérature et écologie. Vers une éco-poésie », with T. Pughe and D. Chartier, in Écologie & Politique ; Écoplasties. Art et Environnement, with Julie Ramos and Vers l'esthétique environnementale. She is also an artist and an art commissioner, currently working on the theme of ecological fragility. In 2014, she was the curator of the exhibition « What Makes Fragility », at the Galerie Vivo Equidem. Nathalie Blanc animates and coordinates a project of LABArtSciences – devoted, successively, to the urban soils of the Anthropocene (Sol Fictions) and to food relations (La Table et le Territoire) – that gives rise to experiments in writing and exhibition (Domaine de Chamarande, 2016 ; Ferme des Cultures du Monde, Saint-Denis).

Pages :12

L’art ou le partage en débat.

Jean-Paul Doguet, L’art comme communication. Pour une re-définition de l’art, 2007.

Nathalie Blanc | 09.04.2008

Dans une société « globalisée » qui admet de façon croissante ses fondements pluralistes en proportion de ce qu’elle est travaillée par des tensions hégémoniques, la communication est un enjeu fort de débat. L’art n’y échappe pas. En ce sens, la thèse de l’auteur de l’ouvrage tient dans l’idée que l’art est avant tout communication. [...]

De la participation comme mode de coexistence en politique.

Catherine Neveu (dir.), Cultures et pratiques participatives. Perspectives comparatives, 2008.

Nathalie Blanc | 14.02.2008

L’objectif de cet ouvrage collectif est de donner à voir et à comprendre ce que l’on pourrait appeler des « cultures participatives », entendues comme autant de processus d’appropriation et de construction du politique dans différents contextes et situations (société locale, mouvements sociaux, organisations transnationales, etc.). La diversité des contributions ouvre une réflexion sur le [...]

Éthique et esthétique de l’environnement.

Nathalie Blanc | 31.01.2008

L’idée de parler d’esthétique et d’éthique de l’environnement dans un article en réponse à un appel à contribution sur le développement durable peut paraître curieuse. Le développement durable doit permettre de dépasser les contradictions apparentes entre économie, environnement et social. En outre, le développement durable est devenu un nouveau cadre de la réflexion en ce [...]

Vers une esthétique publique.

Christian Ruby1, Devenir contemporain. La couleur du temps au prisme de l’art, 2007.

Nathalie Blanc | 19.06.2007

Le présent ouvrage se divise en neuf chapitres : ce sont autant de contributions à ce que signifie être de son temps, là où vivre dans son temps n’en est pas forcément synonyme. Que veut dire être contemporain et en quoi cela concerne-t-il l’art plus que, par exemple, la science ? En effet, on parle [...]

Pages :12