Enka Blanchard

Après des études de mathématiques et informatique à l’ENS Paris et à l'Université de Paris, Enka Blanchard poursuit aujourd’hui des travaux de recherche transdisciplinaire à l’université de Lorraine, sur des sujets tels que l’utilisabilité de la sécurité, le design d’institution, et les interactions entre théorie queer et théorie crip. Sa thèse sur les aspects humains de l’authentification et des systèmes de vote a reçu le prix PSL Interfaces Humanités/Sciences Sociales en 2020.

Spatialités et temporalités du handicap II : une typologie systématique des taxes temporelles

Enka Blanchard | 17.06.2020

Vivre avec un handicap est la source de nombreux coûts souvent ignorés par le reste de la population, qui ont récemment été la cible de la campagne #CripTax (taxe handicapée). Ces coûts peuvent être répartis en plusieurs catégories : des coûts financiers (que ce soit pour l'achat d'équipement médical ou pour des frais d'assurances plus élevés), des coûts psychologiques (liés au stress et à la charge mentale supérieure) et enfin des coûts temporels. Ces coûts temporels peuvent être structurés [...]

Spatialités et temporalités du handicap I : des corps discrets dans un monde discret

Enka Blanchard | 27.03.2020

Cet article explore les rapports qu’entretiennent les personnes handicapées avec les espaces qui les entourent. Partant du travail de Jacques Lévy sur les spatialités non-euclidiennes, nous étudions les aspects discrets et discontinus de l’espace comme lieu vécu par des personnes handicapées, en se concentrant sur les handicaps physiques. Nous commençons avec la perception du corps et de son environnement, ainsi que la nature algorithmique du mouvement conscient. La dépendance, conséquence de contraintes sociétales, mène à un vécu d’espaces disjoints, [...]