Une revue indisciplinaire pour penser les humains ensemble.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Tofl, “Morning fog *Explored on 12/19/12, Rank 6*”, Flickr, @creative commons.

Vous avez sous les yeux un EspacesTemps.net tout neuf qui poursuit avec enthousiasme et détermination le même grand projet qui a présidé à sa naissance. Le temps nécessaire à la mise au point de la nouvelle maquette a été mis à profit pour résoudre des problèmes qui sont la contrepartie de nouvelles libertés rendues possibles par le développement des technologies numériques.

 Depuis huit ans (et même trente-cinq si l’on prend en compte la version papier), EspacesTemps.net a développé un projet fort, fondé sur quatre idées convergentes : la prise de recul épistémologique est un impératif absolu ; le travail théorique n’est pas un détour mais un raccourci cognitif ; le dépassement du modèle disciplinaire est urgent pour les sciences humaines et sociales ; la réflexivité sous toutes ses formes doit être considérée comme une hygiène quotidienne de la recherche.

Ces objectifs fondamentaux se sont trouvés renforcés par deux nouveaux axes de développement. D’abord, l’exploration des interfaces avec toutes les formes de connaissance (philosophie, sciences mathématiques, physiques et biologiques, technologies, arts). Ensuite, la recherche de nouveaux modes d’expression du travail scientifique, à la fois par la diversification des supports, avec un recours facilité à l’audiovisuel, mais aussi en tant que construction intellectuelle alternative, toutes choses qui tendent à faire de l’article scientifique classique l’une des modalités, essentielle mais non exclusive, de la communication de la recherche.

 La nouvelle formule que nous vous proposons cherche à rendre plus cohérente et plus lisible cette démarche. Signalons trois changements significatifs :

1. La navigation bilingue, support du plurilinguisme.

Voici désormais une revue aisément accessible en anglais comme en français, ce qui n’est pas si courant sur le marché pourtant dynamique des publications en ligne. EspacesTemps.net devient une revue bilingue, ouverte à toutes les autres langues. Le plurilinguisme est à nos yeux une option fondamentale car elle permet d’accéder à des ressources cognitives précieuses pour l’innovation.

2. La simplification et l’ouverture des rubriques.

Les rubriques ont été redéfinies et leur nombre réduit à cinq.

– La rubrique TRAVAUX qui regroupe des articles de recherche théorique ou méthodologique contribuant à la réflexion épistémologique en sciences sociales et dans les autres domaines de connaissance.

– La rubrique LABORATOIRE qui regroupe des travaux work-in-progress d’exploration et de construction conceptuelle. Il convient d’insister sur la création de cette rubrique, qui favorisera toutes les formes de communication non standard. L’ambition est ici non seulement d’accueillir mais aussi de promouvoir des expressions du travail qui, par le récit, l’image, le son, l’explicitation des composantes extra-scientifiques de la recherche, constituent des compléments utiles à l’article scientifique standard.

– La rubrique LIVRES qui regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.

– La rubrique OBJETS qui décortique un objet (une carte, un mot, un site, une photo, etc.) intéressant pour les sciences sociales.

– La rubrique DANS L’AIR qui regroupe des textes traitant des sciences sociales dans leur actualité et dans leur contexte.

 3. L’indexation multidimensionnelle

Un changement important est la possibilité de rendre visible des collections d’articles autres que les dossiers identifiés comme telles (les Traverses). Désormais, un document donné pourra appartenir à un nombre indéterminé de regroupements thématiques. Chaque texte pourra ainsi bénéficier d’un nombre illimité de tags qui faciliteront pour le lecteur l’exploitation de toutes ses facettes. Outre l’usage logique de l’hypertextualité qui facilite les explorations multiples des contenus publiés, il s’agit aussi d’un encouragement à de multiples partenariats scientifiques, qui peuvent s’exprimer pleinement tout en entrant dans le cadre de la revue et de ses principes éditoriaux.

Le plus important, peut-être, en un moment où l’on discute un peu partout, et pas seulement dans les sciences sociales, de l’évaluation scientifique, se trouve dans une orientation sans équivoque de la revue en ce domaine. Dans l’inévitable tension entre innovation et institution, EspacesTemps.net fera en sorte, avec les moyens qui sont les siens, que le premier terme l’emporte chaque fois qu’il est possible, et cela sans jamais céder en aucune manière sur l’exigence de transparence et de rigueur. C’est le sens que nous donnons à notre sous-titre : indisciplinaires, voici ce que nous allons continuer à être, plus que jamais, et plus que jamais avec vous.

 Cette nouvelle configuration d’EspacesTemps.net est à vous. Vous aurez sûrement des réactions,  positives ou négatives, vous plébisciterez les changements ou considérerez avec nostalgie la nouvelle maquette. Dans tous les  cas, votre avis nous intéresse.

 

Janvier 2013

Résumé

Vous avez sous les yeux un EspacesTemps.net tout neuf qui poursuit avec enthousiasme et détermination le même grand projet qui a présidé à sa naissance. Le temps nécessaire à la mise au point de la nouvelle maquette a été mis à profit pour résoudre des problèmes qui sont la contrepartie de nouvelles libertés rendues possibles […]

Pour faire référence à cet article

"Une revue indisciplinaire pour penser les humains ensemble.", EspacesTemps.net, , 08.01.2013
https://www.espacestemps.net/articles/une-revue-indisciplinaire-pour-penser-les-humains-ensemble/