Autour de Michel de Certeau.

by Responsable éditoriale | 20.09.2002 00:00

La rentrée 2002 est marquée par plusieurs publications autour de Michel de Certeau qui devraient permettre de mieux connaître cette figure singulière de l’historiographie française et de (re)lire ses œuvres.

– C’est, en premier lieu, la publication aux éditions La Découverte de la biographie que lui consacre François Dosse sous le titre : Michel de Certeau. Le marcheur blessé. (Voir en ligne le sommaire et la présentation[1]).

« François Dosse, à qui l’on doit nottamment deux gros volumes de l’Histoire du structuralisme, est un stakhanoviste. Quand il étudie un sujet, rien ne lui échappe : la moindre lettre, le texte d’une conférence inédite, l’article le plus introuvable de la revue la plus confidentielle, etc. Tous les témoins sont entendus et cités, même si leur nombre dépasse la centaine », Jean-Maurice de Montrémy, Livres-Hebdo, 30 août 2002.

« A travers de multiples témoignages, Dosse reconstruit l’itinéraire complexe de cet homme habité par une blessure secrète, et qui sut transformer sa mélancolie en un art angélique de faire naître chez l’autre une rupture existentielle, susceptible de le rendre étranger à ce qu’il croyait être ». Elisabeth Roudinesco, Le Monde, 6 septembre 2002.

– C’est aussi, aux éditions Complexe, celle de Michel de Certeau, Les chemins d’histoire ouvrage dirigé par Christian Delacroix, François Dosse, Patrick Garcia et Michel Trebitsch, avec des contributions de : Olivier Mongin, Franck Lestringant, Michelle Zancarini-Fournel, Steven Ungar, Arlette Farge, Hervé Martin, Alain Boureau, Michel Trebitsch, Jean-Jacques Courtine, Régine Robin, Michelle Perrot, Patrick Garcia, Guy Petitdemange, François Dosse. (Voir le sommaire[2] en ligne sur le site d’EspacesTemps.net).

– C’est, enfin, la parution d’un nouveau numéro des Cahiers d’EspacesTemps, (n° 80/81) : « Michel de Certeau. Histoire/Psychanalyse. Mises à l’épreuve » avec les contributions de Elisabeth Roudinesco, Claude Rabant, Michèle Montrelay, Jean-François Chiantaretto, Patrick di Mascio, Nicole Edelman, Henry Rousso, Dominick LaCapra, Mireille Cifali, Alain de Mijolla, un entretien avec Michel de Certeau de 1983, Christian Delacroix et François Dosse. (Voir en ligne l’éditorial et le sommaire[3]).

La sortie de ces trois ouvrages est accompagnée de la réédition ou du passage en format poche dans la collection Gallimard/Folio de trois livres de Michel de Certeau :

L’écriture de l’histoire, Ouvrage paru en 1975, dans la « Bibliothèque des histoires ».

La politique de la langue, La Révolution française et les patois (avec Dominique Julia et Jacques Revel). Ouvrage paru en 1975 dans la « Bibliothèques des histoires », publié avec une postface inédite de Dominique Julia et Jacques Revel.

Histoire et psychanalyse entre science et fiction. Ouvrage paru en Folio essai en 1987. Cette édition augmentée est précédée de « Un chemin non tracé » de Luce Giard.

Endnotes:
  1. le sommaire et la présentation: http://espacestemps.revues.org/document496.html
  2. sommaire: http://espacestemps.revues.org/document494.html
  3. l’éditorial et le sommaire: http://espacestemps.revues.org/document497.html

Source URL: https://www.espacestemps.net/articles/autour-de-michel-de-certeau/