illustration : Livres

Livres

La rubrique Livres regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.La rubrique Livres regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.

Rompre avec l’artificialité pour réenchanter la ville.

Paquot, Thierry. 2015. Désastres urbains. Les villes meurent aussi. Paris : La Découverte.

Lionel Francou | 01.09.2015

Désastres urbains est un essai engagé sur la nécessité d’amorcer un changement dans nos façons de penser, de bâtir et de vivre la ville. Par le biais d’une philosophie attentive à l’inscription de l’homme dans son milieu, l’auteur analyse différents dispositifs qu’il estime producteurs d’enfermement et d’assujettissement pour l’être humain. [...]

Gérer les conflits dans l’espace urbain, 18e-21e siècles.

Quentin Verreycken | 25.08.2015

La ville en ébullition est un ouvrage collectif rassemblant une quinzaine de contributions traitant de la gestion des conflits et de l’insécurité dans l’espace urbain, du 18e siècle jusqu’à aujourd’hui. Le livre ordonne les travaux d’historiens, sociologues, géographes et juristes autour de trois grandes thématiques : l’évolution du concept d’insécurité, le maintien de l’ordre dans l’espace urbain perturbé et la régulation quotidienne des citadins au moyen de politiques plus ou moins autoritaires. [...]

Écriture versus rédaction.

Jablonka, Ivan. 2014. L’Histoire est une littérature contemporaine. Manifeste pour les sciences sociales. Paris : Seuil.

Olivier Lazzarotti | 15.06.2015

À partir de la lecture du livre d’Ivan Jablonka (2014), L’Histoire est une littérature contemporaine, ce texte insiste sur l’idée que le travail d’écriture scientifique est l’une des composantes de la production scientifique. [...]

Un temps et un lieu pour vieillir ?

Membrado, Monique et Alice Rouyer (dirs.). 2013. Habiter et vieillir, vers de nouvelles demeures. Toulouse : Éditions ERES.

Yannick Orain | 02.06.2015

Le vieillissement est un processus inhérent à la vie. Pourtant, on l’associe généralement à un stade ultime, se focalisant ainsi sur les difficultés propres du grand âge. Vieillir, ce n’est alors plus qu’entrer dans le dernier âge ; une rupture dans une conception plus linéaire de la vie. Les auteurs de l’ouvrage collectif Habiter et vieillir interrogent ces lignes de rupture qui permettent d’identifier les moments où l’on prend en considération la réalité du « vieillissement ». Ils explorent [...]

L’autonomie entre pensée et action.

Dosse, François. 2014. Castoriadis, une vie. Paris : La Découverte.

Christophe Premat | 26.05.2015

La biographie de Cornelius Castoriadis faite par François Dosse est issue d’un travail patient sur les archives permettant de connaître les conditions d’élaboration des concepts propres à Castoriadis. Le groupe et la revue Socialisme ou Barbarie ont été essentiels dans la constitution d’une philosophie originale et malheureusement inaudible dans le champ intellectuel français à la fin des années soixante. Cette redécouverte permet également de comprendre la situation d’une génération intellectuelle marginalisée en France. L’œuvre de Castoriadis dispose d’une postérité [...]

Faut-il faire aimer la ville ?

Martouzet, Denis (dir.). 2014. Ville aimable. Tours : Presses universitaires François-Rabelais.

Lionel Francou | 19.05.2015

Cet ouvrage collectif rassemble différentes contributions qui s’intéressent au « rapport affectif à la ville ». Dans une démarche à la fois poétique et relationnelle, les auteurs, principalement des urbanistes et des géographes, cherchent à mettre en évidence l’influence mutuelle des individus et de la ville en la matière. Faisant le point sur leurs travaux, ils tracent également les contours d’un programme de recherche futur, mélangeant des réflexions théoriques et des études qui s’appuient plus directement sur des données. [...]

Penser l’espace avec ses pieds.

Coverley, Merlin (dir.). 2011. Psychogéographie ! Poétique de l’exploration urbaine. Lyon : Les Moutons Électriques.

Nicolas Canova | 03.03.2015

Cette recension critique de Psychogéographie de Merlin Coverley espère dégager les acceptions phares qui guident la mobilisation contemporaine de la théorie-pratique qu’est la psychogéographie. Reconnue comme une « invention » situationniste, elle renaît de ses cendres après une mort prématurée. Développée en tant que méthodologie de l’exploration urbaine, elle est, nous dit Coverley, plus ancienne que les propositions de Guy Debord et aujourd’hui réactivée par d’autres préceptes que ceux laissés par son héritage. Principalement portée par des « artistes [...]

L’invention partagée.

Lussault, Michel. 2013. L’avènement du Monde. Paris : Seuil.

Jacques Lévy | 27.01.2015

L’avènement du Monde de Michel Lussault offre un ouvrage fort d’une théorie spatiale de l’objet Monde à la fois consistante et innovante. Abordé comme système technique, l’espace est en même temps traité comme société, chacune des deux approches offrant, à partir d’un cadrage spécifique, un point de vue panoramique sur l’ensemble. Des notions nouvelles comme l’hyperspatialité et la vulnérabilité sont mises en avant. Le couple espace/spatialité, fondement d’un regard nouveau sur la géographicité, sort renforcé de ce passage par [...]

Le langage vidéo au service des sciences sociales.

Lévy, Jacques. 2013. Urbanité/s Urbanity/ies. Lausanne : Chôros.

Jérémie Hua Ngoc | 13.01.2015

La vidéo est un médium pertinent pour saisir la ville, et le cinéma l’a abondamment pratiquée. Urbanité/s Urbanity/ies de Jacques Lévy est, pour le chercheur en sciences sociales et notamment le géographe, un objet de réflexion pour intégrer dans ses pratiques ce langage encore peu utilisé. Captation, montage, angles de vues façonnent un appareil perceptif qui nous semble à même de donner aujourd’hui à lire les modèles urbains contemporains. [...]

Tensions dans la création.

Menger, Pierre-Michel. 2014. La différence, la concurrence et la disproportion. Sociologie du travail créateur. Paris : Collège de France/Fayard.

Nicolas Poirier | 06.01.2015

Dans cet ouvrage qui reprend sa conférence inaugurale au Collège de France, Pierre-Michel Menger cherche à réfléchir sociologiquement la dimension créatrice du travail telle qu’elle se manifeste notamment dans le domaine scientifique et, de manière sans doute encore plus emblématique, dans le domaine artistique. Tout l’enjeu et l’intérêt de ce manifeste programmatique tient à ce qu’il entend répondre au défi que lance le phénomène de la création à la sociologie : comment, en effet, penser sur un mode probabiliste [...]