illustration : Livres

Livres

La rubrique Livres regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.La rubrique Livres regroupe des recensions critiques d’ouvrages sélectionnés en sciences sociales.

La re-cherche, un roman ?

Meur, Diane. 2015. La carte des Mendelssohn, roman. Paris : Sabine Wespierser.

Olivier Lazzarotti | 02.02.2016

L’ouvrage de Diane Meur se revendique comme un roman, celui de la généalogie descendante du philosophe des Lumières Moses Mendelssohn. Mais le récit est en même temps celui de la quête de l’auteure. Dès lors, il nous livre une riche expérience de recherche dont le parcours évoque celui de démarches courantes en sciences sociales et humaines, même si elles ne sont pas souvent dites. [...]

Mésologie des savoirs : sciences et contingence.

Rheinberger, Hans-Jörg. 2014. Introduction à la philosophie des sciences. Paris: La Découverte.

Romaric Jannel | 26.01.2016

La philosophie et l’histoire des sciences ont connu depuis le 19e siècle d’importantes évolutions. Des pratiques inédites et de nouveaux questionnements sont apparus, selon Rheinberger chez les scientifiques eux-mêmes, puis chez les philosophes. L’histoire des sciences et l’épistémologie furent peu à peu interrogées quant à leurs dimensions historique, sociale et anthropologique. Loin de nier l’importance de la recherche scientifique, l’auteur présente son caractère contingent. Faire science, c’est s’inscrire entre autres dans une époque, dans une communauté et dans une [...]

Une approche autre de l’individualité.

Emmanuel Lozerand (dir.). 2014. Drôles d’individus. De la singularité individuelle dans le Reste-du-monde. Paris : Klincksieck.

Gérard Martial Amougou | 01.12.2015

Si la question de l’individualisation reste largement à écrire au sein des sociétés occidentales, le traitement de l’individualité dans le Reste-du-monde semble davantage pressant. L’ouvrage collectif dirigé par Emmanuel Lozerand esquisse un panorama des conceptions plurielles de l’individu ailleurs, que la présente contribution se propose de rendre intelligible tout en explorant quelques perspectives. [...]

Plus de biodiversité pour plus de démocratie.

Larrère, Catherine et Raphaël Larrère. 2015. Penser et agir avec la nature. Une enquête philosophique. Paris : La Découverte.

Alexandra Borsari | 10.11.2015

Avec Penser et agir avec la nature, Catherine et Raphaël Larrère poursuivent leur réflexion sur les liens entre humanité et nature, et sur les moyens que nous avons de cohabiter avec cette dernière. Engagé, cet ouvrage propose de refonder l’écologie politique à partir du concept de « biodiversité », entendu comme norme. Faisant la synthèse du chemin parcouru depuis leur ouvrage de référence, Du bon usage de la nature (1997), ce livre met l’agir au centre à partir d’une [...]

Religieux et politique au Maroc.

Rhani, Zakaria. 2014. Le pouvoir de guérir. Mythe, mystique et politique au Maroc. Leiden/Boston : Brill.

Khalid Mouna | 14.09.2015

Alors que la littérature anthropologique portant sur le Maghreb en général et le Maroc en particulier propose une analyse politique fondée sur des dichotomies comme le local et le central, l’ouvrage de Zakaria Rhani offre une relecture du politico-religieux au Maroc à partir du pouvoir de guérison. Il s’agit d’une analyse du mythe comme fondement d’un pouvoir politique qui relie le local au central. Le monde surnaturel se trouve investi par des dynamiques mobilisant tant la généalogie que l’initiation [...]

Des habitudes automobiles antifragiles.

Buhler, Thomas. 2015. Déplacements urbains : sortir de l’orthodoxie. Plaidoyer pour une prise en compte des habitudes. Lausanne : PPUR.

Alexandre Rigal | 08.09.2015

Une grande partie des habitudes automobiles est autofragile. « Autofragile » signifie que l’habitude de conduire se renforce à mesure qu’elle rencontre des situations divergentes. Voici comment nous pouvons interpréter les résultats de Thomas Buhler, présentés dans son ouvrage Déplacements urbains : sortir de l’orthodoxie. Plaidoyer pour une prise en compte des habitudes. Critiquant les injonctions au changement fondées sur des visions d’acteurs calculateurs ou sans contradiction morale, Thomas Buhler décrit les propriétés complexes de l’habitude. Ainsi le jour [...]

Rompre avec l’artificialité pour réenchanter la ville.

Paquot, Thierry. 2015. Désastres urbains. Les villes meurent aussi. Paris : La Découverte.

Lionel Francou | 01.09.2015

Désastres urbains est un essai engagé sur la nécessité d’amorcer un changement dans nos façons de penser, de bâtir et de vivre la ville. Par le biais d’une philosophie attentive à l’inscription de l’homme dans son milieu, l’auteur analyse différents dispositifs qu’il estime producteurs d’enfermement et d’assujettissement pour l’être humain. [...]

Gérer les conflits dans l’espace urbain, 18e-21e siècles.

Quentin Verreycken | 25.08.2015

La ville en ébullition est un ouvrage collectif rassemblant une quinzaine de contributions traitant de la gestion des conflits et de l’insécurité dans l’espace urbain, du 18e siècle jusqu’à aujourd’hui. Le livre ordonne les travaux d’historiens, sociologues, géographes et juristes autour de trois grandes thématiques : l’évolution du concept d’insécurité, le maintien de l’ordre dans l’espace urbain perturbé et la régulation quotidienne des citadins au moyen de politiques plus ou moins autoritaires. [...]

Écriture versus rédaction.

Jablonka, Ivan. 2014. L’Histoire est une littérature contemporaine. Manifeste pour les sciences sociales. Paris : Seuil.

Olivier Lazzarotti | 15.06.2015

À partir de la lecture du livre d’Ivan Jablonka (2014), L’Histoire est une littérature contemporaine, ce texte insiste sur l’idée que le travail d’écriture scientifique est l’une des composantes de la production scientifique. [...]

Un temps et un lieu pour vieillir ?

Membrado, Monique et Alice Rouyer (dirs.). 2013. Habiter et vieillir, vers de nouvelles demeures. Toulouse : Éditions ERES.

Yannick Orain | 02.06.2015

Le vieillissement est un processus inhérent à la vie. Pourtant, on l’associe généralement à un stade ultime, se focalisant ainsi sur les difficultés propres du grand âge. Vieillir, ce n’est alors plus qu’entrer dans le dernier âge ; une rupture dans une conception plus linéaire de la vie. Les auteurs de l’ouvrage collectif Habiter et vieillir interrogent ces lignes de rupture qui permettent d’identifier les moments où l’on prend en considération la réalité du « vieillissement ». Ils explorent [...]