Marta Roca i Escoda

Marta Roca i Escoda est docteure en sociologie de l’Université de Genève. Née à Barcelone, elle est licenciée en sociologie de l’Université Autonome de Barcelone et diplômée en études genre et en sociologie de l’Université de Genève. Actuellement, elle est chercheuse au sein de l’institut de droit et technologie (Idt) et professeure en sociologie du droit à la faculté de droit de l’Université Autonome de Barcelone. Elle est aussi chercheuse associée au Groupe de recherche sur l’action publique (Grap) de l’Université Libre de Bruxelles. Elle a codirigé de nombreux ouvrages dont Sensibilités pragmatiques (Peter-Lang, 2009) et a publié La reconnaissance en chemin (Seismo, 2010) ainsi que de nombreux articles dans de revues scientifiques francophones.

La « rupture épistémologique » du chercheur au prix de la trahison des acteurs ?

Les tensions entre postures « objectivante » et « participante » dans l’enquête sociologique.

Jean-Louis Genard et Marta Roca i Escoda | 02.05.2011

Ce texte veut considérer une série de questions éthiques que soulève la recherche en sciences sociales, en particulier lorsqu'elle utilise les méthodes de l’entretien ou de l'observation. L’éthique dans la recherche est ici appréhendée dans son sens le plus pratique, telle qu’elle intervient nécessairement dans la démarche de l’enquête, processus qui implique des positionnements épistémologiques et méthodologiques spécifiques. À partir de ces deux approches (celle de l’entretien et de l’observation), le chercheur est pris entre deux [...]

Entre coming out et dévoilement. Peer review

La composante de l’identité sexuelle dans les enquêtes sur les processus de reconnaissance institutionnelle de l’homosexualité.

Marta Roca i Escoda | 24.06.2009

This paper outlines some reflections and embarrassments which occurred during my PhD work with regard to the issue of confidentiality. More precisely, it concerns revelation of information that can be considered as an infringement on the “privacy” of some high-ranking leaders in the political and administrative fields. It deals with the arbitrations regarding the privacy of some people which I was confronted with as a social scientist while doing the fieldwork and writing my PhD thesis [...]